Des soldats autochtones du Canada ont inventé un code en temps de guerre indéchiffrable avec des langues autochtones

– Le 9 août marque la 37e Journée internationale des peuples autochtones. Le thème de 2019 est « les langues des peuples autochtones ». L’utilisation intelligente de langues autochtones pour créer un code secret impossible à déchiffrer a joué un rôle essentiel dans la victoire des alliées lors de la Deuxième Guerre mondiale.

Moment chargé d’émotions à Juno Beach pour un ancien combattant de 95 ans et des cyclistes visitant les champs de bataille

– Lorsque Russell Kaye, un ancien combattant de la Deuxième Guerre mondiale âgé de 95 ans, est revenu à Juno Beach pour la première fois depuis le jour J, il n’était pas seul pour marcher sur le sable brun foncé.

Le long retour au pays du Cénotaphe de Kandahar

– Il a traversé un désert et un océan, voyagé d’un bout à l’autre du Canada en passant par les États-Unis et s’est enfin arrêté à son lieu d’exposition permanent. Le Cénotaphe de Kandahar, construit par des militaires en hommage à leurs camarades morts au champ d’honneur, est désormais installé dans la Salle commémorative de l’Afghanistan, à Ottawa.

Des membres du Royal Canadian Hussars (Montréal) traversent l’océan pour visiter leur colonel en chef royal

– Pendant plus de 60 ans, le Royal Canadian Hussars (Montréal) n’avait pas de colonel en chef, jusqu’en 2014 lorsque Son Altesse Royale la princesse royale a pris la relève.

Des espèces en péril entre bonnes mains au Polygone de Connaught et Centre d’entraînement élémentaire d’Ottawa

– Le Polygone de Connaught et Centre d’entraînement élémentaire (PCCEE), situé dans le sud-ouest d’Ottawa, est un carrefour principal d’entraînement au maniement des armes à feu pour les forces militaires et policières. Avec une telle description, on pourrait penser que cet endroit est peu hospitalier pour la faune et la flore, mais il s’agit en réalité d’un refuge sécuritaire pour une grande variété de plantes, d’animaux et d’insectes désignés par les autorités gouvernementales comme des espèces en péril ou en voie de le devenir.

Un ancien tambour-major de la Garde de cérémonie participe à un survol comme pilote dans le cadre de Fortissimo

– Pour le capitaine Erik Temple, ancien tambour-major de la Garde de cérémonie (GC) des Forces armées canadiennes, Fortissimo 2019 fut un retour.

La Base des Forces canadiennes Shilo est reconnue pour ses efforts de conservation de la prairie

Les Warrior Games : une occasion de vivre sa vie

La Garde de cérémonie entreprend l’été du bon pied avec le 23e spectacle annuel Fortissimo

Le colonel honoraire de l’Armée canadienne « boucle la boucle » lors d’une visite en Iraq

Pour en savoir plus