Le déploiement de l’Op DISTINCTION mène à une réunion de famille pour un membre du Governor General Horse Guard

Corporal Simon Pittarelli poses for a photo with his Great Aunt in front of the home built by his Great Grandfather after meeting her for the first time during Operation DISTINCTION. Image credits: Corporal Simon Pittarelli *** Le caporal Simon Pittarelli prend une photo devant la maison que son arrière-grand-père a construite en compagnie de sa grand-tante, ayant rencontré cette dernière pour la première fois durant l’opération DISTINCTION. Photos : Caporal Simon Pittarelli

Étiquettes : | | |

Rédigé par Michael Timmermans, SMA(AP)

Le caporal Simon Pittarelli, membre d’équipage du Governor General’s Horse Guard (GGHG) de Toronto, ne pouvait pas deviner que son déploiement dans le cadre de l’opération (Op) DISTINCTION –pour le 75e anniversaire de la campagne d’Italie mènerait à une réunion de famille.

L’Op Distinction est la contribution des Forces armées canadiennes (FAC) au programme de commémoration de l’histoire militaire canadienne du gouvernement du Canada, dirigé par Anciens Combattants Canada.

Le 1er décembre 2019, après avoir participé à une cérémonie commémorative dans la ville de Cassino, en Italie, le Cpl Pittarelli a mentionné au commandant de l’Op DISTINCTION, le lieutenant-colonel (Lcol) Jim Mills, qu’il avait reçu l’adresse de membres de sa famille en Italie qui vivaient à proximité. Ils ne l’attendaient pas, mais il espérait avoir l’occasion de leur rendre visite pendant son séjour à la campagne.

Le Lcol Mills a immédiatement offert au Cpl Pittarelli son véhicule et a autorisé un congé pour que le caporal puisse rendre visite à sa famille. À 10 h, le Cpl Pittarelli et son collègue réserviste du GGHG, le Cpl Christopher Sellan, étaient en route vers Guardiaregia, la ville natale du Cpl Pittarelli, dans la province de Campobasso.

À l’arrivée du duo militaire à Guardiaregia, leur GPS a cessé de fonctionner et ils se sont retrouvés bloqués sur une petite route de campagne étroite. Cependant, grâce à une série d’événements fortuits, l’occasion d’une réunion de famille s’est présentée.

En effet, un homme du coin, M. Nicoangelo, qui parlait un peu anglais et allemand, a remarqué que les caporaux étaient perdus et les a invités chez lui pour un repas fait maison. Le Cpl Pittarelli connaissait peu l’italien et le Cpl Sellan parlait l’allemand. Le trio s’est donc entretenu du mieux qu’il a pu. Par pure coïncidence, il s’est avéré que M. Nicoangelo connaissait la famille du Cpl Pittarelli depuis de nombreuses années.

« En découvrant cela, j’ai été poussé aux larmes, » se souvient le Cpl Pittarelli. « Rencontrer cet étranger dans une situation aussi aléatoire a non seulement mené à notre réunion, mais m’a également permis de connaître des histoires et des faits du passé que je n’aurais jamais connus autrement. »

« Nous lui avons dit pourquoi nous étions là et que nous voulions visiter la maison de ma famille, » poursuit le Cpl Pittarelli.

En s’exclamant « Andiamo!, » ce qui veut dire : « Allons-y!, » M. Nicoangelo a conduit les deux caporaux à une maison voisine qui avait appartenu à M. Giovanni Pittarelli, le grand-oncle du Cpl Pittarelli.

« Nous avons frappé à la porte, et une femme âgée a répondu et nous a demandé ce que nous voulions et pourquoi nous étions là, » raconte le Cpl Pittarelli. « Dès que je lui ai dit qui j’étais et qui était mon père, elle s’est exclamée avec une grande joie « Dépêchez-vous, entrez et venez manger! »

Le Cpl Pittarelli et le Cpl Sellan ont fait leurs adieux à M. Nicoangelo. La femme âgée, Giovanna, s’est avérée être la Grande Zia (grande-tante) du Cpl Pittarelli. Ils ont parlé de sa famille au Canada. Malheureusement, Giovanni était décédé, et la Grande Zia du Cpl Pittarelli lui a dit qu’elle était la dernière aînée de la famille encore en Italie.

« Après une bonne discussion, elle nous a conduits à la vieille maison familiale que mon arrière-grand-père avait construite en 1900, dans les montagnes, comme maison familiale pour sa grande famille de 13 personnes, » continue le Cpl Pittarelli.

C’était la même maison où, en 1940, son arrière-grand-père avait échappé à l’invasion nazie, portant sa sœur cadette sur son dos.

C’est avec émotion que Giovanna a raconté l’histoire de la famille. Elle les a ensuite conduits, lui et le caporal Sellan, à un monument commémoratif en ville sur lequel le nom du grand-oncle Pietrantonio Minichillom du caporal Pittarelli était gravé. Ensuite, elle les a présentés à son fils et à sa famille, complétant ainsi cette expérience incroyable.

« Nous avons ensuite pris quelques photos, nous nous sommes fait la bise et nous nous sommes serrés les uns contre les autres avant de reprendre la route, » a partagé le Cpl Pittarelli.

« Toute cette expérience a été rendue possible grâce à l’Op DISTINCTION – le 75e anniversaire de la campagne d’Italie et au Lcol Mills, » a déclaré le Cpl Pittarelli. « Sans ces personnes et cet événement, je n’aurais peut-être jamais pu voir ma tante, tout savoir sur l’histoire de ma famille et sur ce que c’était pendant la Deuxième Guerre mondiale. »

Galerie d'images

Date de modification :