Un coureur de l’ARC fait bonne figure à des championnats mondiaux

Cinq hommes en vêtements de course courent sur une piste en courbe.
Le major Serge Faucher (quatrième à partir de la gauche) participe à l’épreuve de qualification de la course de 200 m (M50) pendant les Championnats mondiaux d’athlétisme des maîtres de la région de l’Amérique du Nord, de l’Amérique centrale et des Caraïbes, qui ont eu lieu à Toronto, en Ontario, en juillet 2019. PHOTO : Fournie

Étiquettes : | | | |

J’ai eu 53 ans, puis 54 ans, et c’est alors que j’ai commencé à avoir de plus en plus de difficulté à monter sur le podium lors de championnats mondiaux, pour toutes les raisons qu’on peut imaginer. J’estime particulièrement motivant de participer aux épreuves d’athlétisme des maîtres parce qu’on « remet les compteurs à zéro » tous les cinq ans.

Dans notre sport, les athlètes participent aux compétitions dans des groupes d’âge de cinq ans, ce qui nous donne de l’espoir en vieillissant, car nous sommes les plus jeunes des groupes tous les cinq ans.

J’étais en excellente forme en vue de ma première compétition dans la catégorie M55 aux Championnats mondiaux d’athlétisme des maîtres de la région de l’Amérique du Nord, de l’Amérique centrale et des Caraïbes, tenus en juillet 2019 à Toronto, en Ontario. Lire le reste de l’article . . .

Date de modification :