Des navires de guerre éblouissants peints dans les couleurs de la Seconde Guerre mondiale

HMCS Regina, newly painted to commemorate the 75th Anniversary of the Battle of the Atlantic, passes Duntz Head while departing CFB Esquimalt, Oct. 16. *** Le NCSM Regina, fraîchement peint pour souligner le 75e anniversaire de la bataille de l’Atlantique, passe devant Duntz Head au moment de quitter la BFC Esquimalt, le 16 octobre.

Étiquettes : | | |

Ens 1 M.X. Déry

Au cours de la prochaine année, il sera facile de distinguer le NCSM  Regina des autres frégates de la côte ouest, grâce à la nouvelle couche de peinture qui le recouvre.

Dans le but de souligner le 75e anniversaire de la fin de la bataille de l’Atlantique, qui sera célébré tout au long de 2020, la Marine royale canadienne (MRC) a décidé de peindre sur le Regina un dessin de camouflage de l’Amirauté de la Seconde Guerre mondiale.

Durant la Seconde Guerre mondiale, le motif de peinture était utilisé comme forme de camouflage de navire. En effet, l’utilisation d’une couleur ou plus visait à embrouiller l’ennemi, tout particulièrement les sous-marins ennemis, ainsi qu’à entraver sa capacité de suivre avec précision les navires durant les batailles dans l’océan Atlantique.

Historiquement, les frégates de la classe River arboraient un motif de couleurs contrastées de l’Amirauté. Pour leur part, les destroyers de la classe Tribal et de la classe C affichaient un motif connu sous le nom de « peinture éblouissante ». Les corvettes de la classe Flower, quant à elles, étaient ornées des deux motifs de couleurs durant leur période de service.

Le Regina est recouvert d’un motif géométrique blanc et bleu. La nouvelle apparence du navire sera présentée lors de l’exercice RIM OF THE PACIFIC 2020.

La tâche de peindre le navire revenait au service du pont, avec l’aide d’autres membres de l’équipage du navire et de l’Installation de maintenance de la Flotte Cape Breton. Aux yeux du premier maître de 2e classe Joe Dagenais, maître de manœuvre, c’est une occasion de faire montre du navire et du travail d’équipe nécessaire pour lui donner un air majestueux.

« C’est une excellente manière d’illustrer la façon dont l’Installation de maintenance de la Flotte et le MDN peuvent collaborer en vue de la réalisation d’un objectif commun important », affirme-t-il.

Sur la côte est, le NCSM Moncton a fait l’objet de travaux de peinture similaires.

Se remémorer la bataille de l’Atlantique au moyen d’un motif de peinture historique constitue une occasion de rendre hommage aux marins du passé, d’appuyer les marins du présent et de se tourner vers l’avenir.

La bataille de l’Atlantique a été la plus longue bataille de la Seconde Guerre mondiale, et le Canada y a joué un rôle central. La bataille a pris fin lorsque l’Allemagne a capitulé, en mai 1945. La victoire dans la bataille de l’Atlantique a toutefois coûté cher. La majeure partie des 2 000 membres de la Marine royale canadienne qui sont morts lors de la Seconde Guerre mondiale ont perdu la vie au cours de la bataille.

L’actuel Regina rend hommage au NCSM Regina (K234), corvette révisée de la classe Flower de la Marine royale du Canada qui a escorté des convois pendant la Seconde Guerre mondiale. Le navire a combattu principalement durant la bataille de l’Atlantique. Le 8 août 1944, le Regina a été torpillé et coulé par un sous-marin U-667. À ce moment-là, le navire se trouvait à huit milles nautiques au nord de Trevose Head, au large de Cornwall, où son équipage portait secours aux survivants du navire marchand américain Ezra Weston. Le navire de guerre a coulé en 28 secondes, et 30 membres de l’équipage du navire ont péri.

Galerie d'images

Date de modification :