Récit des FAC | Science, technologie et soldats en milieux urbains

Étiquettes : | | |

MUC, pour milieu urbain contesté, est un programme de recherche de cinq pays. Le programme vise à évaluer et traiter les questions entourant le stress de l’environnement urbain, les technologies relatives à ce que nous appelons les facteurs de stress urbains. Comme la lumière artificielle que l’on trouve en milieu urbain la nuit.

C’est donc très difficile pour nos systèmes de vision nocturne. Vous savez, les différents canyons urbains comme on les appelle, que l’on peut trouver dans les milieux urbains denses. C’est très difficile sur les communications et le GPS. Ce sont les caractéristiques des villes que nous recherchons.

Je m’appelle Patrick Maupin. Je suis le directeur d’expérimentation de l’Expérience en environnement urbain contesté qui se déroule à Montréal.

Nous avons, à Montréal, environ 150 scientifiques et technologues qui s’occupent des différentes technologies. Nos principaux partenaires sont les pays de l’OTAN, mais aussi le TTCP, Le Groupe des cinq: L’Australie, le Canada, bien sûr, la Nouvelle-Zélande, le Royaume-Uni et les États-Unis. Nous avons aussi une centaine de soldats du 3e Bataillon du Royal 22e Régiment.

Donc, ces personnes travaillent ensemble. Elles s’entraînent ensemble, puis elles vont dans la rue et mettent nos technologies à l’essai. Nous mettons différentes technologies à l’essai à Montréal, plus de 50 d’entre elles. Nous avons les systèmes de protection pour, vous savez, protéger les zones ou les clôtures des zones contre toute intrusion. Les systèmes RSR au sol. C’est un ensemble de capteurs déployés au sol, ou nous avons des systèmes aéroportés.

Actuellement, au-dessus Montréal, alors que nous déployons nos troupes et d’autres technologies au centre-ville, nous avons deux avions qui survolent la région, équipés de caméras assez spéciales.

Nous avons des systèmes du soldat avec des capteurs, un GPS et une radio tactique. Donc, il y a 24 ou 25 militaires qui portent ces gilets tactiques.

Nous essayons de trouver de nouvelles synergies entre les technologies. Et très souvent, nous découvrons, vous savez, des choses auxquelles nous n’avons jamais pensé auparavant. Nous découvrons de nouvelles capacités.

Donc, pour moi, c’est ce qu’il y a de plus intéressant dans l’expérimentation.

Date de modification :