Endurance psychologique : La mission d’un Tech SAR d’appuyer son équipe

SAR Tech Team on Summit of Mtn. Logan 19,551ft. **** L'équipe technique de R-S au Sommet de Mtn. Logan 19,551ft

Étiquettes : | | | |

Les tâches des techniciens canadiens en recherche et sauvetage (SAR) peuvent être très difficiles et lorsque les enjeux sont importants, le stress émotionnel et le bien-être personnel peuvent devenir une préoccupation secondaire. Ce fut le cas d’un Tech SAR, dont l’expérience personnelle de la maladie mentale lui a ouvert les yeux sur la nécessité, selon ses propres termes, d’un « programme de santé plus solide et plus complet » pour les techniciens SAR opérationnels du 442e Escadron, à Comox.

Le sergent Jeff Ferguson est Tech SAR depuis 13 ans, à la suite d’un reclassement de son poste comme technicien médical. Après avoir suivi la formation En route vers la préparation mentale (RVPM), qui vise à sensibiliser les militaires à la santé mentale et à leur apprendre à pouvoir travailler dans des environnements très stressants, il a reconnu l’importance du programme et a estimé qu’il avait un potentiel incroyable. Le sergent Ferguson a apprécié les efforts déployés dans le cadre du programme RVPM pour lacer la conversation sur la santé mentale, mais il a dit qu’il a fallu plus d’une journée pour bien évaluer la santé des militaires qui servent sur les lignes opérationnelles.

Le sergent Ferguson a rédigé la première proposition de l’Initiative en santé mentale et mieux-être pour les Tech SAR du 442e Escadron, qui comportaient des séances de discussions en équipe. Il attribue l’impact positif de l’Initiative à l’équipe de 27 Tech SAR, qu’il a rencontrés individuellement afin d’obtenir leur point de vue. Il voulait s’assurer que l’Initiative ainsi que tous les efforts qui s’y rattachent étaient adaptés aux besoins particuliers des Tech SAR du 442e Escadron. L’objectif du programme était d’identifier les solutions les moins invasives pour répondre à ces besoins tout en atténuant les problèmes de santé mentale, notamment l’épuisement professionnel, les traumatismes liés au stress opérationnel et le trouble de stress post-traumatique (TSPT). « Ils ont créé l’Initiative, je l’ai juste mise sur papier. Nous devions d’abord mettre de l’ordre dans notre propre maison avant de commencer à sauver le monde », explique le sergent Ferguson.

L’Initiative comporte quatre séances par année. Pendant ce temps, l’expérience et les connaissances acquises au cours de missions récentes sont partagées au sein de la section dans le cadre d’une discussion de groupe. Les militaires discutent des problèmes en milieu de travail en présence d’un animateur, et chaque Tech SAR doit rencontrer individuellement un professionnel en santé mentale. Ce dernier permet d’évaluer la santé des militaires dans un environnement confortable et neutre.

Le sergent Ferguson, maintenant instructeur de Tech SAR, croit que son but est d’aider à soulager les Tech SAR des fardeaux pendant qu’ils participent à des opérations et de s’assurer que « nous ne dépassons pas notre endurance psychologique ». Il espère que l’Initiative en santé mentale et mieux-être pour les Tech SAR du 442e Escadron continuera d’améliorer leur milieu de travail pour les années à venir. En ce qui concerne ce qu’il faut pour être un leader du changement, le sergent Ferguson dit que cela se résume à « être une personne honnête prête à écouter. »

Galerie d'images

Date de modification :