Le NCSM Regina rentre au bercail

A sailor from HMCS Regina celebrates his arrival home with his family. ***Un marin du NCSM Regina célèbre son arrivée à la maison avec sa famille.

Étiquettes : | |

Peter Mallett

L’équipage du NCSM Regina est rentré à Esquimalt au terme d’un déploiement de six mois et demi en Asie-Pacifique et au Moyen-Orient.

Un grand groupe de parents, d’amis et de militaires rassemblés faisaient un signe de la main, applaudissaient et agitaient des enseignes maison, des drapeaux, des bannières et des ballons au moment où le Regina a accosté la jetée C2 de l’arsenal maritime, le 19 août, après avoir passé quelque 193 jours en mer.

Le déploiement a été intense pour la frégate de la classe Halifax et son équipage.

Le Regina a quitté Esquimalt le 6 février afin de collaborer avec d’autres marines en vue de l’amélioration de la coopération militaire et des partenariats en Asie-Pacifique, dans le cadre de l’opération PROJECTION. Le navire a navigué dans la mer d’Oman et l’océan Indien, en plus d’avoir pris part à l’opération ARTEMIS à l’appui d’une force opérationnelle navale multinationale composée de 33 nations partenaires, dans le but de dissuader des organisations terroristes d’utiliser la haute mer aux fins de contrebande.

Par ailleurs, le Regina a participé à l’opération NEON, la contribution du Canada visant à appuyer l’application des sanctions du Conseil de sécurité des Nations Unies contre la Corée du Nord.

« Je suis beaucoup impressionné par l’équipage du NCSM Regina qui a accompli la gamme de tâches de la Marine royale canadienne dans les quatre coins de la planète tout au long du déploiement, explique le capitaine de frégate (Capf) Jacob French, commandant du navire. C’est une journée empreinte de fierté pour moi de voir les membres de mon équipage réunis avec leurs familles après avoir accompli toutes ces réalisations. »

Le déploiement marque également le premier détachement embarqué d’un hélicoptère CH‑148 Cyclone du 443e Escadron d’hélicoptères maritimes, jalon que le Capf French décrit comme étant « un véritable bonus » et un moyen efficace de mener la surveillance et la recherche de navires d’intérêt. Le Cyclone est arrivé sur la côte du Pacifique au début 2019 pour remplacer l’hélicoptère CH‑124 Sea King.

Une équipe d’arraisonnement des navires du Groupe des opérations tactiques navales est également montée à bord du Regina en vue de l’opération ARTEMIS. En fait, elle a prêté main-forte lors de quatre saisies de drogues distinctes exécutées au cours du déploiement.

Alors qu’il était au loin, le Regina a aussi réalisé plusieurs visites portuaires, y compris des escales à Guam, à Hawaï, au Japon, aux Émirats arabes unis, aux Seychelles, à Singapour, en Oman et en Australie. De plus, il a pris part à l’exercice TALISMAN SABRE, exercice bilatéral biennal tenu par l’Australie et les États‑Unis dans le but d’entraîner les forces militaires partenaires en ce qui concerne la planification et l’exécution d’opérations de la force opérationnelle multinationale, tout en améliorant la préparation au combat et l’interopérabilité.

 

Date de modification :