Nouveau Centre d’excellence pour la paix et la sécurité des FAC

The motto of the Primary Badge of the Canadian Defence Academy: Strength Through Knowledge. / La devise de l'insigne principal de l'Académie canadienne de la défense: La Force par la Connaissance

Étiquettes : | |

Le 25 juin 2019, au Collège des Forces canadiennes (CFC) de Toronto, le ministère de la Défense nationale (MDN) a annoncé la mise sur pied du Centre d’excellence Dallaire pour la paix et la sécurité. Celui-ci a pour principal mandat de développer des concepts, de soutenir la recherche connexe, de parrainer l’apport de changements à la doctrine et de définir des leçons retenues et des pratiques exemplaires afin d’appuyer l’instruction et les programmes d’études des Forces armées canadiennes (FAC), de même que les éléments facilitateurs de la disponibilité opérationnelle du personnel dans des domaines liés à la paix et à la sécurité.

Le centre d’excellence mettra tout d’abord l’accent sur la façon dont les FAC peuvent mettre en œuvre les Principes de Vancouver sur le maintien de la paix et la prévention du recrutement et de l’utilisation d’enfants soldats.

Suivant le lancement des Principes de Vancouver en novembre 2017, des représentants d’Affaires mondiales Canada (AMC) et du MDN ainsi que des membres de la délégation du Canada aux Nations Unies (ONU) ont élaboré des lignes directrices sur la mise en œuvre, de concert avec des représentants d’États signataires et des organisations de la société civile.

Les lignes directrices, lesquelles ont été présentées en même temps que l’annonce, ont pour objet d’aider les organisations ayant adopté les Principes de Vancouver à les traduire en lignes directrices, plans et capacités de niveau national.

L’objectif : veiller à ce que les policiers et les militaires prenant part aux missions de l’ONU reçoivent l’orientation, les ressources et la préparation nécessaires pour prévenir le recrutement et l’utilisation d’enfants soldats; être en mesure de réagir efficacement au moment de rencontrer des enfants soldats dans le contexte d’opérations de maintien de la paix de l’ONU, et veiller à l’offre de soutien personnel efficace suivant le déploiement.

« J’ai consacré ma vie à la préparation des soldats et à la protection des enfants dans des situations de conflits armés, éléments essentiels à la paix, déclare le lieutenant-général (à la retraite) Roméo Dallaire. La mise sur pied du centre d’excellence aura une incidence sur les soldats, les enfants, de même que la paix et la sécurité à l’échelle mondiale. »

« Le centre d’excellence sert de moteur stratégique de la Défense pour l’avancement des objectifs du gouvernement du Canada liés à la mise en œuvre des Principes de Vancouver et la gestion des questions connexes par l’amélioration des capacités de la Défense et la contribution à celles-ci », affirme Melinda Mansour, directrice intérimaire du centre d’excellence.

Ayant recours à l’utilisation de modes d’emploi flexibles, y compris les bourses d’études postdoctorales, les détachements à court terme et les possibilités d’échange, le centre d’excellence mise sur l’innovation, la créativité et l’adaptation pour réagir rapidement aux problèmes émergents, à l’évolution des politiques ou aux modifications clés apportées aux cadres de travail internationaux, notamment ceux qui ont été énoncés dans les résolutions du Conseil de sécurité des Nations Unies relativement aux enfants, aux conflits armés ou au programme pour les femmes, la paix et la sécurité.

« Le centre d’excellence fera appel à l’expertise et aux perspectives diversifiées des milieux universitaires et de la société civile pour remplir son mandat efficacement », affirme le contre-amiral Luc Cassivi, commandant de l’Académie canadienne de la Défense (ACD). « Grâce à la nature souple du Centre, l’Académie canadienne de la Défense sera bien placée pour envisager l’étude d’autres thèmes nouveaux en matière de paix et de sécurité, par exemple, l’exploitation sexuelle, la violence sexuelle et sexiste liée aux conflits et l’utilisation de boucliers humains. »

Le centre d’excellence est mis sur pied à l’ACD et devrait atteindre sa capacité opérationnelle initiale en 2020 et sa capacité opérationnelle totale en 2021. Le personnel du Centre est composé de treize civils et de quatre membres des FAC regroupés en trois secteurs fonctionnels et établis dans trois villes différentes.

La direction du centre d’excellence sera assurée par un directeur général et le personnel clé responsable de la mobilisation à Ottawa. De plus, il y aura une équipe décentralisée dont les membres seront établis dans des régions géographiques pour mieux correspondre avec chaque fonction de gestion (Mobilisation, Concepts et Recherche). Des membres du personnel chargé des concepts travailleront au quartier général de l’ACD, à Kingston, et d’autres membres de l’équipe de la recherche seront au Collège des Forces canadiennes.

Le directeur adjoint – Mobilisation, pour sa part, tâchera de : suivre les objectifs stratégiques des FAC et du MDN; réaliser des activités de relations externes, prendre part à la liaison interministérielle; mettre sur pied des programmes de subvention; concevoir et présenter des symposiums, des cours de courte durée et des séminaires sur des sujets qui touchent le centre d’excellence, et remplir les fonctions de chef d’état-major.

Le directeur adjoint – Concepts appuiera le bureau de première responsabilité des FAC en ce qui concerne les concepts, la doctrine, l’instruction et les leçons retenues pour les forces interarmées et les services. Pour ce faire, il cernera les leçons retenues et les pratiques exemplaires, développera des concepts et prendra part aux analyses des lacunes doctrinales par rapport aux exigences opérationnelles des FAC, en plus d’aider à mettre à jour et à élaborer la doctrine.

Le directeur adjoint – Recherche mènera des recherches et des analyses axées sur des domaines actuels, émergents et possibles touchant la sécurité, la littérature universitaire et professionnelle, les perspectives de la communauté nationale des praticiens de la sécurité, ainsi que les discours de la société civile, dans le but de cerner leur incidence sur les exigences opérationnelles des FAC et le perfectionnement professionnel.

Le MDN fera fond sur l’expertise acquise par l’intermédiaire de l’Initiative Enfants soldats de Roméo Dallaire en tirant parti d’une entente de contribution s’échelonnant sur cinq ans. Ainsi, on pourra cerner des leçons retenues et des pratiques exemplaires en matière de prévention du recrutement et de l’utilisation d’enfants soldats, et mener des recherches à cet égard.

Galerie d'images

 

Date de modification :