Le NCSM Halifax quitte le pays pour se joindre à l’Op REASSURANCE

Members of the Naval Tactical Operations Group climb aboard HMCS HALIFAX as they conduct training drills during Operation REASSURANCE on August 1, 2019. Photo: Corporal Braden Trudeau, Formation Imaging Services - RP24-2019-0014-005

Étiquettes : |

Par Mona Ghiz

Après des mois de préparation, le Navire canadien de Sa Majesté (NCSM) Halifax et son détachement aérien de Cyclone du 423e Escadron de la 12e Escadre Shearwater (N.-É.) ont quitté Halifax le 14 juillet pour entreprendre une période de service de six mois dans le cadre de l’opération REASSURANCE, la contribution du Canada aux mesures d’assurance et de dissuasion de l’OTAN en Europe centrale et en Europe de l’Est.

Malgré certains problèmes mécaniques du navire qui ont retardé son départ d’environ une semaine, le Halifax et tout son équipage étaient bien prêts à entreprendre cette importante opération.

« L’équipage du navire a travaillé d’arrache-pied pendant au moins les neuf derniers mois pour se préparer à ce déploiement. Il a dépassé les normes que nous avons établies à chaque étape », a déclaré le commodore (Cmdre) Craig Skjerpen, commandant de la Flotte canadienne de l’Atlantique.

Pendant le déploiement, le Halifax remplacera le NCSM Toronto et assumera le rôle de navire amiral du 2e groupe de la Force navale permanente de l’OTAN (SNMG2), l’une des quatre forces maritimes multinationales à haut niveau de préparation composée de navires des pays alliés.

« L’Op REASSURANCE est la mission du Canada avec l’OTAN dans divers plans d’eau qui touchent l’Europe, a déclaré le capitaine de frégate (Capf) Scott Nelson, commandant du Halifax. Le Canada s’engage à avoir constamment un navire présent dans la région pour assurer à nos alliés de l’OTAN que nous sommes là pour appuyer les efforts de la mission de l’OTAN à l’étranger. »

Il s’agit du premier déploiement du Halifax dans le cadre de l’Op REASSURANCE et de la douzième fois qu’un navire de la Marine royale canadienne (MRC) y participe depuis 2014.

« Beaucoup de travail a été accompli pour préparer le navire par les marins à bord et les établissements à terre comme l’Installation de maintenance de la flotte Cape Scott, la Logistique de la base et l’Entraînement maritime. Nous avons aussi le soutien de nos familles », a ajouté le Capf Nelson.

Il y a une autre première : pendant cette opération, le commandement du SNMG2 est assumé par une Canadienne, le Cmdre Josée Kurtz de la MRC. Elle est actuellement à bord du Toronto et se joindra au Halifax dès son arrivée au théâtre d’opérations.

Le Halifax a pris la mer avec 196 marins et 20 membres du détachement aérien à son bord. Lorsque le Cmdre Kurtz et son personnel international de l’OTAN se joindront au navire, l’équipage comptera 253 personnes.

Au cours de l’Op REASSURANCE, le Halifax dirigera et exécutera une gamme de missions dans le cadre d’un large éventail d’opérations pour améliorer l’interopérabilité et la coopération avec les alliés du Canada et les partenaires de l’OTAN dans la région.

Date de modification :