La Ltv Kayla Bouchard, investie dans son équipe

Étiquettes : | | |

Transcription

(Radio) Officier du génie des systèmes de marine 212, officier du génie des systèmes de marine

(Hors champ) C’est vous?

(KB) C’est moi. Donnez moi une seconde.

Je suis le Lieutenant de vaisseau Kayla Bouchard et je suis l’officier du génie des systèmes de marine du NCSM Vancouver. En tant que chef de service, je dois travailler avec mon équipe et l’habiliter à effectuer ses tâches. Donc en gros, j’ai 55 personnes qui travaillent pour moi qui sont des pompiers ou des techniciens de marine. Et ce que nous faisons en tant qu’équipe, c’est nous assurer que le navire est en mesure d’avancer en marche avant ou arrière dans l’eau, que nous pouvons tourner quand nous le voulons, puis il y a les éléments de base, comme l’éclairage et le traitement de l’eau, et vérifier que notre système d’égout fonctionne correctement et efficacement.

Ce que j’aime le plus de mon travail, ce sont les gens, et avec les circonstances difficiles que nous connaissons souvent, c’est vraiment impressionnant de voir mon équipe aller : des problèmes uniques se présentent à eux, et ils doivent compter sur la formation qu’ils ont reçue dans le cadre de leur carrière ou formellement à l’école, et ils parviennent à réaliser des choses assez impressionnantes avec les ressources très limitées à leur disposition.

Nous avons des installations d’entraînement vraiment excellentes, dont le centre de développement de l’instruction, et nous consacrons beaucoup de temps et d’énergie pour essayer de trouver des façons novatrices de transmettre à nos marins l’information dont ils ont besoin pour être efficaces à bord des navires. Plus particulièrement, avec le nouveau groupe professionnel des techniciens de marine, comment pourrons nous utiliser la technologie qui se trouve à notre portée? Profitons donc de l’occasion qui se présente à nous pour que, chaque fois que nous retournons au bercail, il vous soit possible de passer du temps avec votre famille, tout en sachant que vous avez aussi l’option de revenir avec, vous savez, un nouveau certificat; vous avez la possibilité de bien utiliser votre temps à terre.

Du côté des métiers techniques maintenant, si on regarde le nombre de femmes en mer, dans des postes de chefs de service pour les ingénieurs en mécanique navale, c’est vraiment bien de voir que plus de 50 % de nos chefs de service sont, en fait, des femmes.

Il faut inciter plus de femmes à poursuivre des métiers techniques. Nous organisons donc des journées en mer, et nous essayons d’avoir un environnement qui convient aux femmes – ce qui est le cas, à mon avis. Mon service comprend des femmes, et elles ont toutes connu beaucoup de succès dans ce qu’elles font. Nous tentons donc de les recruter avec des journées en mer.

Nous souhaitons simplement les exposer au fait que, de un, voici ce qu’elles peuvent faire, car le défi dans la Marine est que nous n’avons vraiment que deux bases navales, une sur chaque côte, et une grande partie des Canadiens ne se trouvent pas là. Nous emmenons donc les gens visiter les navires. Pendant l’été, nous envoyons souvent des navires parcourir le Saint Laurent pour raconter un peu notre histoire, expliquer ce que nous faisons et montrer pourquoi la Marine est formidable.

Date de modification :