Des yeux dans le ciel sur l’Opération CARIBBE

A CP-140 Aurora aircraft flies during Operation CARIBBE, 22 November 2018. ***Un aéronef CP-140 Aurora vole pendant l'opération CARIBBE, le 22 novembre 2018.

Par le capitaine Annie Morin, officier d’affaires publiques sur l’Op CARIBBE

Nota: Cet article concerne le déploiement du CP-140 Aurora au printemps 2019.

La réussite dans l’interception de la contrebande est une opération complexe et nécessite un effort collectif dans le cadre de l’opération CARIBBE. Déployé dans le cadre de l’opération, le détachement de la force opérationnelle aérienne n’avait qu’un objectif en tête : détecter les embarcations d’intérêt soupçonnées de transporter des stupéfiants illicites. Peu après l’arrivée du détachement en théâtre, il pouvait déjà se vanter d’avoir effectué une détection ayant mené à un arraisonnement.

En collaboration avec des navires de la Force opérationnelle interarmées et interinstitutions Sud (JIATFS) dirigée par les États‑Unis, le détachement de la Force opérationnelle aérienne a été affecté au survol de secteurs précis de l’Est de l’océan Pacifique et de la prestation de capacités de renseignement, de surveillance et de reconnaissance.

Le 18 avril 2019, le CP-140 Aurora du 405e Escadron de patrouille maritime a été affecté à une zone de recherche. Ses instructions étaient de se concentrer sur un certain type d’embarcations qui pourrait transporter des stupéfiants illicites. Quelques heures après le début de la mission, l’Aéronef de patrouille maritime a aperçu une embarcation désignée suspecte selon la description fournie.

Le rôle du CP-140 était de garder les yeux sur l’embarcation suspecte sans se faire voir jusqu’à ce qu’un navire de la JIATFS puisse faire un arraisonnement. Il était crucial pour son rôle de demeurer caché de ‘embarcation suspecte, car le fait d’être vu aurait pu mettre en péril le succès de la mission. Une fois sa limite d’autonomie dans les airs atteinte, le CP-140 est rentré à la base. Un aéronef P-8 américain a continué de traquer l’embarcation contrebandière possible jusqu’à ce que le garde-côte américain Hamilton puisse mener l’arraisonnement. L’embarcation transportait effectivement des stupéfiants et l’équipage de l’Aurora a reçu le crédit pour l’interception. Les membres de l’équipe d’arraisonnement ont trouvé 680 kilos de cocaïne à bord de l’embarcation, ce qui représente un succès non seulement pour le détachement de la Force opérationnelle aérienne, mais également pour les efforts globaux contre la contrebande.

« Il s’agit d’une réalisation importante pour le CP-140. Cela signifie que nos membres font un travail incroyable pour empêcher les drogues d’arriver en Amérique du Nord. Chaque fois que nous dissuadons ou empêchons le transport de drogues vers le Nord, c’est une bonne journée pour la contribution du Canada à l’Op MARTILLO », dit le major Guillaume Paquet, commandant de la Force opérationnelle aérienne pour l’Op CARIBBE.

Composé de 23 membres des Forces armées canadiennes et d’un membre de la garde côtière américaine, le détachement de la Force opérationnelle aérienne en déploiement dans le cadre de l’Op CARIBBE est basé à Comalapa, en El Salvador. Il comprend un CP-140 Aurora.

L’opération CARIBBE est la contribution du Canada à l’opération MARTILLO. L’opération de la JIATFS américaine vise à mener des activités interinstitutions et internationales de détection et de surveillance, ainsi qu’à faciliter l’interception de la contrebande.

Galerie d'images

Date de modification :