À bout de force

Major Sacha Amédé, Officer Commanding Canadian Forces Language School Det Saint-Jean. @CP:Photo: Cpl Myki Poirier-Joyal – Saint-Jean Imaging **Le major Sacha Amédé, commandant du Détachement Saint-Jean de l’École de langues des Forces canadiennes. CP:Photo : Cpl Myki Poirier-Joyal – Imagerie Saint-Jean

Étiquettes : |

Yves Bélanger, Servir

Le 22 mars en avant-midi, six femmes et dix hommes, membres du personnel civil et militaire, étaient présents à la Garnison Saint-Jean afin de donner le meilleur d’eux-mêmes lors de la toute première Compétition d’haltérophilie organisée par les Programmes de soutien du personnel (PSP).

Tout au long de la compétition, les 16 participants sont allés au bout de leurs forces afin de se dépasser. Samuel. V. Côté, moniteur de conditionnement physique aux PSP, explique qu’étant donné que les femmes et les hommes qui participaient étaient de poids différents, la méthode de calcul Sinclair a été utilisée pour déterminer les gagnants. « Cela permet de déterminer un pointage en fonction du poids du participant et du poids qu’il est en mesure de lever. »

Le major Sacha Amédé, commandant du Détachement Saint-Jean de l’École de langues des Forces canadiennes, a terminé premier chez les hommes avec un pointage de 280,746 alors que chez les femmes, la première place est revenue au sergent Caroline Chartrand, de l’École de leadership et de recrues des Forces canadiennes, avec un pointage de 185,099.

De retour l’an prochain

Pierre-Luc Desormeaux, gestionnaire du Conditionnement physique et des Sports aux PSP, est très satisfait du taux de participation du personnel militaire et civil de l’Équipe de la Défense. « Pour une première fois, 16 participants, c’est très bon. »

Il rappelle que cette compétition terminait en beauté la session de cours d’haltérophilie offerte au cours de ces derniers mois. « C’était épatant de voir des gens qui, avant de débuter la formation, n’avaient jamais touché des haltères de leur vie. Et là, ils arrivaient à lever des poids avec brio. »

Desormeaux est visiblement fier de pouvoir ajouter ce type de compétition à la liste de celles déjà organisées par les PSP. « Nous avons maintenant un groupe de moniteurs qui possèdent une très bonne expertise en haltérophilie, un sport qui est de plus en plus populaire. Cela nous permet donc d’offrir une formation de qualité à nos membres. »

Il termine en assurant que cette compétition d’haltérophilie sera dorénavant un événement annuel. « Avec un tel nombre de participants pour une première expérience, il est clair que nous allons récidiver l’an prochain. »

 

Galerie d'images


Date de modification :