En quoi consiste la solde de la Force de réserve?

A soldier from C-Company, 3rd Battalion Princess Patricia?s Canadian Light Infantry, (3PPCLI) oversees the safety of Canadian Armed Forces members during a live fire defensive range during Exercise SABRE STRIKE on June 7, 2017 as part of Operation REASSURANCE. Photo by: MCpl Brandon O'Connell, Image Tech, 3rd Cdn Div PA WA2017-0025-26 ~ Un membre de la compagnie C du 3e Bataillon, Princess Patricia?s Canadian Light Infantry (3PPCLI), veille à la Sécurité des membres des Forces armées canadiennes lors d?un entraînement de tir réel en position défensive au cours de l?exercice SABRE STRIKE, le 7 juin 2017, dans le cadre de l?opération REASSURANCE. Photo : Cplc Brandon O'Connell, technicien en imagerie, AP 3 Div C WA2017-0025-26

Étiquettes : |

Comme l’énonce la politique de défense du Canada intitulée Protection, Sécurité, Engagement, les Forces armées canadiennes ont modifié le calcul de la solde de la Force de réserve afin de l’harmoniser avec celle de la Force régulière.

Bien qu’il ne s’agisse pas d’une augmentation en tant que telle, la solde versée aux réservistes augmentera de 7,8 pour 100. Les réservistes commenceront à toucher la nouvelle rémunération d’ici la fin d’août 2019. Les nouveaux taux s’appliqueront rétroactivement au 1er avril 2019.

C’est la méthode de calcul qui a changé. La solde de la Force régulière comporte deux parties : le solde de base et le facteur militaire. Par le passé, la solde de la Force de réserve se résumait tout simplement à 85 pour 100 de ce total. Avec la nouvelle méthode, la Force de réserve aura droit à la même solde de base que la Force régulière, à laquelle s’ajouteront les composantes du facteur militaire s’appliquant aux réservistes.

La solde de base versée à tous les membres des Forces armées canadiennes correspond au salaire des fonctionnaires occupant des postes aux rôles comparables. Le facteur militaire est un pourcentage s’ajoutant à la solde de base et a pour but de compenser les exigences supplémentaires visant les militaires et ne touchant pas la plupart des fonctionnaires. La différence entre la solde de la Force de réserve et celle de la Force régulière résulte de la valeur de ce pourcentage.

Le facteur militaire est fondé sur trois composantes militaires et deux composantes supplémentaires. Les composantes militaires sont les restrictions et responsabilités personnelles, la séparation de sa famille et les perturbations liées aux affectations. Les deux autres composantes sont les heures supplémentaires et les fonctions intérimaires de supervision sans augmentation de la solde.

Les réservistes ne peuvent pas être affectés à l’extérieur de leur région ou séparés de leur famille en raison d’une opération ou d’un exercice sans leur consentement. La réalité est tout autre pour les membres de la Force régulière, qui doivent déménager ou partir en mission lorsqu’ils en reçoivent l’ordre, ce qui peut arriver fréquemment et à bref préavis. Le facteur militaire en tient compte.

Le facteur militaire de la Force régulière inclut les cinq composantes. Pour ce qui est de la Force de réserve, trois composantes sont incluses : restrictions et responsabilités personnelles, heures supplémentaires et fonctions intérimaires de supervision.  

La Force de réserve fait partie intégrante des Forces armées canadiennes. Les réservistes sont issus de tous les milieux et comprennent des étudiants, des fonctionnaires, des manœuvres, des gens d’affaires, des universitaires et d’anciens membres de la Force régulière. La restructuration de la solde s’inscrit dans la vision d’ensemble décrite dans la politique de défense du Canada Protection, Sécurité, Engagement. La politique vise notamment l’ajout de 1 500 nouveaux membres à la Force de réserve et une plus grande intégration des réservistes dans les opérations.

Date de modification :