Une exposition par une retraitée des FAC raconte les histoires émouvantes de survivants de la « purge LGBT »

Photo of the exhibition. Photo Credit: Christine Potvin ***Photo de l’exposition. Source : Christine Potvin

Étiquettes : | | |

Par la Section des communications de l’Équipe de mise en œuvre des règlements des litiges, Chef du personnel militaire

Une exposition d’œuvres d’art réalisées par l’Adj (ret) Christine Potvin, récemment présentée à la School of The Photographic Arts: Ottawa (SPAO), raconte l’histoire de 14 membres des FAC qui ont survécu à la « purge LGBT », une sombre période durant laquelle des Canadiens LGBTQ2 employé(e)s dans la fonction publique, les forces armées ou la GRC ont été injustement ciblé(e)s par des politiques fédérales en raison de leur orientation sexuelle, de leur identité ou de leur expression de genre.

« Ce n’est que le début… le silence n’est pas une option », a affirmé l’Adj (ret) Potvin en parlant de son exposition qui regroupait des photographies, des fichiers audio et un recueil d’histoires de membres des FAC ayant survécu à la « purge », qui s’est déroulée du milieu des années 1950 au milieu des années 1990.

« Il ne s’agit pas d’ouvrir les vannes ou de pointer du doigt, a-t-elle ajouté, mais plutôt d’informer ceux et celles qui prennent le temps d’écouter. Une personne pourrait en toucher dix autres, et ainsi de suite. »

L’Adj (ret) Potvin est une ancienne militaire. Elle a servi pendant 29 ans au sein de la Branche des services de santé et a participé à des missions, dont trois en Afghanistan. En 2017, elle a été libérée pour des raisons médicales et s’est inscrite à un programme à temps plein menant à un diplôme à la School of The Photographic Arts: Ottawa.

L’exposition s’est tenue du 26 avril au 5 mai. En plus des imprimés encadrés des photographies que l’Adj (ret) Potvin a prises de ses sujets, les visiteurs ont pu feuilleter le recueil d’histoires et entendre des extraits des entrevues captivantes, poignantes et très personnelles qu’elle a menées avec des survivants et des survivantes.

Le recueil sera officiellement lancé le 5 octobre. Un exemplaire sera conservé au Musée canadien de la guerre, à Ottawa, et les entrevues audio aux Archives nationales du Canada à titre de rappel historique. L’Adj (ret) Potvin compte également effectuer une tournée canadienne pour présenter son livre, accompagnée de survivants de la « purge », en ciblant les écoles secondaires, les collèges et les universités canadiennes.

Le Cam Jennifer Bennett, directrice générale – Mise en œuvre des règlements des litiges, était présente le premier jour de l’exposition et s’est entretenue avec l’Adj (ret) Potvin et des survivants et survivantes de la « purge ». L’Équipe de mise en œuvre des règlements des litiges, qui fait partie du CPM, travaille actuellement à la mise en œuvre de l’entente de règlement finale du recours collectif de la « purge LGBT » pour les militaires concernés. L’entente prévoit des mesures de reconnaissance et de réconciliation, ainsi qu’une compensation financière pour les demandeurs admissibles.

« L’exposition a su communiquer avec force l’injustice que les survivants et survivantes ont endurée, et chaque photo témoigne de l’incroyable impact négatif de leur expérience et des préjudices qu’ils/elles ont subis. Les œuvres de l’Adj (ret) Potvin nous rappellent qu’une telle discrimination ne devrait plus jamais se reproduire », a déclaré la Cam Bennett après avoir visité l’exposition.

Veuillez consulter cet article de La Feuille d’érable pour en apprendre davantage sur la « purge LBGT » et le règlement du recours collectif y afférent.

Liens vers des articles connexes :

Les FAC commencent le traitement des réclamations relatives au recours collectif concernant la purge LGBT

Le gouvernement du Canada dévoile la Citation Fierté Canada

Les FAC publient des instructions administratives concernant la purge LGBT

Date de modification :