Un officier du renseignement canadien encadre des partenaires des Caraïbes dans le cadre de TRADEWINDS 2019

Captain Noel Haliski during Exercise TRADEWINDS 19 at the Las Calderas Naval Base, Dominican Republic on June 4, 2019. / Le capitaine Noel Haliski dans le cadre de l’Exercice TRADEWINDS 2019 à la station navale Las Calderas en République dominicaine le 4 juin 2019. Photo: Private Tori Lake, Canadian Forces Support Unit (Ottawa) Imaging Services / Sdt Tori Lake, technicien en imagerie © 2019 DND-MDN Canada

Étiquettes : |

Rédigé par : Lt Suzanne Nogue, officier des Affaires publiques

 

Station navale Las Calderas, en République dominicaine – Alors que les Canadiens à la maison commencent tout juste à profiter de jours plus chauds, un petit groupe de membres des Forces armées canadiennes (FAC) est actuellement aux prises avec une vague de chaleur dans le Sud, alors qu’ils prennent part à l’Exercice TRADEWINDS 2019 à la station navale Las Calderas en République dominicaine. Le capitaine Noel Haliski du Centre de renseignement des forces terrestres basé à Ottawa, en Ontario, en fait partie.

Durant la première phase de l’exercice TRADEWINDS 2019, le Capt Haliski et d’autres encadreurs et instructeurs des FAC ont travaillé aux côté des pays partenaires pour aider à planifier et exécuter des manœuvres opérationnelles fictives. Axée principalement sur le processus de planification opérationnel du Canada, l’instruction présente aux participants les compétences et outils nécessaires pour établir une Force opérationnelle des Caraïbes efficace et contribuer avec succès à des opérations multinationales complexes.

À titre d’encadreur en renseignement de la Force opérationnelle des Caraïbes, le capitaine Haliski contribue à l’entraînement en expliquant les éléments fondamentaux et les concepts canadiens en matière de renseignement aux participants. L’entraînement présente à ces derniers les processus et techniques nécessaires pour recueillir et analyser l’information de façon efficace dans le cadre des menaces contre la sécurité dans la région.

« Il est important pour les Forces armées canadiennes de collaborer avec tous les partenaires internationaux, particulièrement ceux qui sont prêts de nous, » explique le Capt Haliski. « En participant aux exercices comme TRADEWINDS, les pays peuvent non seulement collaborer, mais également échanger des informations et des techniques de planification opérationnelle. Dans l’éventualité d’une crise réelle, les pays partenaires auront une référence commune et seront mieux placés pour intervenir en conséquence. »

Selon le Capt Haliski, le recours à la pensée critique et aux techniques de planification opérationnelle sont une partie intégrale de l’exercice. Cela dit, il ajoute que l’interopérabilité efficace de diverses forces militaires et policières des Caraïbes et d’Amérique du Nord est également cruciale.

L’exercice TRADEWINDS 2019 est un exercice maritime et terrestre multinational dirigé par les États-Unis et principalement axé sur l’amélioration de la sécurité dans les Caraïbes. Composé de deux phases, l’exercice a lieu du 30 mai au 8 juin en République dominicaine et du 14 au 21 juin à Saint-Vincent-et-les-Grenadines. Cet exercice, qui a lieu sur une base annuelle, souligne cette année le 35e anniversaire de sa mise sur pied.

Parmi les 22 pays participant à l’exercice de cette année, le Capt Haliski encadre des membres militaires de Belize, des Bermudes, de la Guyane, de la République dominicaine et de la Jamaïque, ainsi que des membres des forces policières de Trinité-et-Tobago et de Saint-Vincent-et-les-Grenadines.

Bien qu’il s’agisse de son premier déploiement dans le cadre de l’exercice TRADEWINDS, jusqu’à maintenant l’expérience lui a donné l’occasion d’offrir une instruction dans un rôle principal et d’en apprendre sur les défis de sécurité dans cette région du monde.

Lorsqu’on lui a demandé pourquoi il est important pour les abbr title= »Forces armées canadienne »>FAC de prendre part aux exercices comme TRADEWINDS il a répondu « nous devons absolument élargir notre communauté d’alliés à l’étranger afin d’assurer notre sécurité régionale et de permettre en tout temps une mobilisation rapide lors des missions internationales.”

Date de modification :