Profil de courage le jour J : Aviatrice-chef Eugénie (Frankie) Turner

Une femme portant un tenue militaire.
L'aviatrice-chef Eugénie (Frankie) Turner.

Étiquettes : | | | | |

En décembre 1943, l’aviatrice-chef Eugénie (Frankie) Turner a été envoyée outre-mer. Elle se souvient très bien de sa traversée de l’Atlantique. « C’était une expérience incroyable, raconte-t-elle, nous avons été pris dans une terrible tempête en chemin. Après quatre jours de tempête, nous nous sommes aperçus que nous étions seuls; nous avions perdu le convoi et nous étions maintenant seuls. Ça nous a toutefois pris huit jours pour arriver en Angleterre. » À son arrivée, Eugénie a été affectée à la station de l’ARC à Linton‑on‑Ouse, dans le comté de Yorkshire. Pendant près de deux ans, elle y a joué des rôles très importants, notamment en communication par téléscripteur, en décodage de messages et en préparation de renseignements pour les séances d’information opérationnelles du personnel navigant.

Eugénie était principalement responsable de deux escadrons (408 et 426), qui comportaient chacun 15 bombardiers. Durant le jour J, elle est restée au poste pendant 24 heures d’affilée pour s’assurer que les opérations des escadrons suivaient l’évolution de la situation. Elle et les membres de sa base ont été officiellement félicités pour leur travail de communication durant le jour J. Lire le reste de l’article . . .

Date de modification :