Favoriser l’établissement de nouvelles relations par moyen du langage

Graduation ceremony of the Military Training and Cooperation Program. The ceremony took place at Canadian Forces Language School in Gatineau, Quebec on May 9th, 2019. Photo Credit: Private Brenda Leroux Canadian Forces Support Unit (Ottawa) Imaging Services © 2019 DND-MDN Canada SU02-2019-0488-031

Étiquettes : |

Par le capitaine Brett E. Jones, coordonnateur du PICM pour le CFPL, École de langues des Forces canadiennes

La cérémonie visant à souligner la fin du cours de formation des professeurs de langue (CFPL), lequel est présenté par le Directeur – Instruction et coopération militaires (DICM), a eu lieu le 9 mai 2019 à l’École de langues des Forces canadiennes (ELFC). Le CFPL est le cours phare du Programme d’instruction et de coopération militaires (PICM) du DICM. Ce cours remplit un rôle stratégique pour le Canada et les nations participantes, en établissant des liens de communication et un dialogue entre les forces militaires de chaque nation. Le fait d’avoir une langue commune afin de communiquer constitue toujours un avantage pour une organisation.

Le CFPL met l’accent sur l’enseignement d’une langue à l’aide d’une approche communicative. De sorte à atteindre cet objectif, les professeurs doivent fournir deux plans de leçon qui satisfont à la norme : un plan de leçon axé sur un contexte militaire et l’autre, sur un contexte civil. Le CFPL comporte également des échanges culturels; les participants vont à Saint-Jean-sur-Richelieu, à Montréal, à Kingston, à Toronto et à Niagara Falls, ils visitent des musées dans la région de la capitale nationale, ils vivent une expérience en milieu autochtone, ils font du patinage et une sortie à une cabane à sucre, et ils effectuent une visite à Upper Canada Village.

Parmi les personnes qui ont assisté à la cérémonie de fin du CFPL, mentionnons : 17 diplômés, des membres du personnel et des étudiants de l’ELFC, des ambassadeurs de nations participantes et d’autres intervenants clés du PICM. Les nations qui ne sont pas membres de l’OTAN, mais qui contribuent au Partenariat pour la paix, peuvent participer au PICM. L’invité d’honneur était M. Peter Hammerschmidt, sous-ministre adjoint (Politiques), qui a prononcé une allocution sincère durant la cérémonie. Dans le cadre de celle-ci, l’Adj 2 Alrick Williams (Jamaïque) et Mme Yuliia Khoroshylova (Ukraine) ont eu l’occasion de prendre la parole et de décrire les expériences qu’ils ont vécues pendant leur séjour au Canada et le CFPL, lequel s’échelonne sur 17 semaines.

Il importe de souligner que l’un des diplômés du CFPL deviendra le premier commandant de l’école de langes de la Colombie. Lorsqu’il rentrera en Colombie, le major Moises Ortells aura acquis de nouvelles connaissances en enseignement des langues et il comprendra l’importance des capacités bilingues des militaires. Ces compétences profiteront sans doute au nouveau commandant.

Le personnel d’instruction du CFPL éprouve un profond sentiment de fierté en sachant que les candidats auront une influence positive sur les militaires, grâce à leurs nouvelles compétences en enseignement des langues. Les compétences des candidats contribueront favorablement à la capacité d’interopérabilité des forces militaires du candidat avec des nations étrangères. Au moment de quitter le Canada, les candidats auront acquis de nouvelles compétences, en plus d’avoir noué des liens d’amitié les uns avec les autres.

Nous souhaitons bon succès aux candidats dans l’exercice de leurs futures fonctions liées à l’enseignement des langues.

Date de modification :