L’intersectionnalité est importante : la Semaine annuelle de sensibilisation aux cultures autochtones dénote une inclusion dans

Lieutenant-General Jean-Marc Lanthier, Commander of the Canadian Army and Defence Champion for Indigenous Peoples, passes the Department of National Defence/Canadian Armed Forces Eagle Staff to Third Vice Chief of the Federation of Sovereign Indigenous Nations, Dutch Lerat during the Bold Eagle Graduation Parade 2018 at Canadian Forces Base/Area Support Unit Wainwright on August 16, 2018. Photo: Corporal Jay Ekin, Wainwright Imaging. ©2018 DND/MDN Canada. ~ Le lieutenant-général Jean-Marc Lanthier, commandant de l’Armée canadienne et champion de la défense pour les peuples autochtones, remet le bâton à exploits du ministère de la Défense nationale/Forces armées canadiennes au troisième vice-chef de la Federation of Sovereign Indigenous Nations, Dutch Lerat, lors de la cérémonie de remise des diplômes du programme Bold Eagle en 2018, à la Base des Forces canadiennes/à l’Unité de soutien de secteur Wainwright le 16 août 2018. Photo : Caporal Jay Ekin, Service d’imagerie de Wainwright. ©2018 DND/MDN Canada

Étiquettes : |

Par Shannon Morrow, Affaires publiques de l’Armée

Ottawa, Ontario — La Semaine de sensibilisation aux cultures autochtones met en lumière les voix des peuples autochtones dans nos vies et dans nos forces.

La Semaine de sensibilisation aux cultures autochtones de 2019, à laquelle participe tous les membres de l’équipe de la défense, se tient du 21 au 24 mai.

Elle a été mise sur pied par le gouvernement du Canada en 1992 afin de rendre hommage aux contributions considérables des peuples autochtones qui servent le Canada – notamment les Premières Nations, les Inuits et les Métis – et d’inviter les Canadiens dans l’ensemble du pays à célébrer la richesse de la culture et de l’histoire des peuples autochtones.

Des activités commémoratives et éducatives se tiendront au Canada durant la Semaine. Au Quartier général de la Défense nationale, à Ottawa, les 22 et 23 mai, les événements seront présentés par le lieutenant-général Jean-Marc Lanthier, commandant de l’Armée canadienne et champion de la défense pour les peuples autochtones.

L’adjudant-maître Grant Greyeyes, conseiller autochtone du commandant de l’Armée canadienne, a formulé le commentaire suivant : « Les activités commémoratives de ce genre sont très importantes. La longue histoire des peuples autochtones du Canada se manifeste partout autour de nous. Nous ne pouvons pas oublier ce qui est arrivé et nous ne pouvons pas ignorer les possibilités d’apprendre et de grandir qui s’offrent à nous chaque jour. »

Le capitaine de corvette Jeffrey Gauger, officier de l’équité en matière d’emploi à l’Armée canadienne, est d’accord.

Galerie d'images

« La Semaine de sensibilisation aux cultures autochtones, c’est l’occasion pour tous, peu importe nos horizons, de faire une rétrospection et de se poser des questions difficiles. Pourquoi je pense ainsi? Comment puis-je soutenir ceux qui ont besoin de moi? Est-ce que ma façon de penser contribue à améliorer les HMCS? Le fait de prendre le temps de se poser des questions et d’apprendre peut changer des vies – à l’intérieur et à l’extérieur des Forces armées canadiennes », a déclaré le Capc Gauger.

Le thème de la Semaine de 2019 est « Nous sommes tous des peuples visés par un traité : honorons toutes nos relations, car l’intersectionnalité est importante. »

Cette idée nous invite à prendre conscience de toutes les facettes de notre identité et de notre patrimoine et de les célébrer, en tant qu’individu et communauté, car de nombreuses facettes coexistent et se chevauchent.

Il est primordial de comprendre cette intersectionnalité afin de mettre fin aux renseignements erronés et à l’incompréhension qui peuvent donner lieu à des obstacles et à des préjugés.

« L’intersectionnalité, c’est l’idée de classer les gens dans des catégories. Il peut y avoir une catégorie pour la race, une autre pour le genre et une autre pour l’incapacité. Une personne peut faire partie de plusieurs catégories », a déclaré le Capc Gauger.

L’Adjum Greyeyes a ajouté : « L’intersectionnalité examine toutes les catégories auxquelles les gens peuvent appartenir et qui peuvent être source de discrimination », a-t-il déclaré. « Ce concept nous rappelle que toutes les catégories qui font de nous une personne sont importantes. Ce que vous faites autour de vous a de l’importance. La façon dont vous traitez les gens a de l’importance. »

Les Forces armées canadiennes appuient des initiatives conçues pour aider la population militaire à refléter la diversité de la population canadienne. Ces initiatives comprennent notamment des programmes de développement des jeunes autochtones et des efforts de sensibilisation dans les communautés du Canada. Voir les liens connexes pour obtenir plus de détails.

Date de modification :