Défense nationale : #ParlerHautEtFort à l’occasion de la Semaine de la santé mentale de 2019

Étiquettes :

 

Pour donner le coup d’envoi à la Semaine de la santé mentale de 2019, plus tôt ce mois-ci l’Équipe de la Défense a tenu un panel captivant sur le bien-être et la résilience personnels. Celui-ci était animé par les cochampions de la santé mentale de l’Équipe de la Défense, la sous-ministre (SM) Jody Thomas et le vice-chef d’état-major de la défense (VCEMD), le Lgén Paul Wynnyk.

Parmi les panélistes de l’activité du 6 mai, mentionnons Mme Michèle Miller-Brown, employée du ministère de la Défense nationale (MDN) et représentante du programme ESPOIR (Empathie, Soutien par les Pairs, Offrons une Invitation au Réconfort), et l’Adjuc Dominique Geoffroy, du Groupe des Services de santé des Forces canadiennes.

S’adressant à un public constitué de membres de l’Équipe de la Défense, militaires et civils, la SM a déclaré : « Notre objectif cette semaine est d’aborder la santé mentale et de #ParlerHautEtFort de la santé mentale… C’est un excellent mot-clic, mais que signifie-t-il, au juste? »

Au cours de leur discussion avec la SM et le VCEMD, les deux panélistes ont relaté des histoires personnelles qui montrent ce que représente pour eux la santé mentale. Ils ont décrit la façon dont ils s’y sont pris pour améliorer leur santé mentale et leur résilience, après avoir fait face à l’adversité.

Après avoir perdu son mari, un membre des FAC, des suites d’une maladie, Michèle a pu se remettre de son deuil en tirant parti de plusieurs programmes sur la santé mentale et le deuil, entre autres, le programme ESPOIR, lequel mise sur le soutien par les pairs. Elle y travaille maintenant.

« Vous n’êtes pas seul. Si les ressources existent, c’est pour une bonne raison, et je pense qu’il est très important d’en tirer parti et de trouver celles qui vous aident, ajoute-t-elle. Prendre soin de soi-même, même si ce n’est qu’un peu, améliore considérablement les choses. Que ce soit le fait de prendre 15 minutes pour lire ou écouter de la musique, ça aide. »

L’Adjuc Geoffroy a parlé de la façon dont l’approche des Forces armées canadiennes à l’égard de la santé mentale et leur compréhension du sujet ont évolué depuis son premier déploiement en Bosnie, en 1992, comparativement à sa dernière mission en Iraq en 2017.

« Aujourd’hui, on avait une meilleure connaissance de la santé mentale en tant qu’équipe de commandement, et on voyait aussi que les soldats en avaient une meilleure connaissance. C’est plus facile d’en parler. C’est plus facile de soutenir nos militaires aussi. En ce moment, il y a plus d’éducation, ainsi que plus de programmes. »

Le Lgén Wynnyk et la SM Thomas ont souligné l’importance d’être fidèle à soi-même et d’honorer sa réaction naturelle aux défis en matière de santé mentale. Que vous soyez transparent ou réagissiez stoïquement lorsque vous éprouvez du stress, sachez qu’il n’y a pas de mauvaise façon de se sentir.

« Différentes personnes s’y prennent de différentes manières [pour gérer la santé mentale]. Nous sommes tous touchés par la santé mentale, et nous avons tous notre propre façon de composer avec celle-ci », affirme le VCEMD.

Outre la tenue de conversations ouvertes et honnêtes, il y a de nombreuses façons d’améliorer votre résilience personnelle, entre autres, avoir suffisamment de sommeil, manger sainement, entretenir de solides liens sociaux et faire de l’activité physique régulièrement.

La sous-ministre a conclu l’activité en rappelant au public ce qui suit : « Nous surmontons les épreuves ensemble. Vous ne devez pas vous sentir seul lorsque vous êtes aux prises avec un problème de santé mentale. »

Si vous éprouvez un problème de santé mentale et ne savez pas vers où vous tourner, ou si vous connaissez quelqu’un dans une situation semblable, sachez que vous pouvez accéder à de l’aide.

Galerie d'images

Date de modification :