Sauvetage d’animaux en mer

Un membre d’équipage à bord d’une embarcation gonflable libère des tortues de mer emmêlées dans un filet dans l’eau.
Des membres d’équipage du NCSM WHITEHORSE libèrent des tortues de mer prises dans des filets, dans l’océan Pacifique, au cours de l’opération CARIBBE, le 2 avril 2019. Photo : Technicien en imagerie de l’OP CARIBBE

Étiquettes :


Rédigé par :
le capitaine Annie Morin, officier d’affaires publiques, Opération CARIBBE

Les océans regorgent de débris, comme des filets laissés derrière eux par des embarcations de pêche et des déchets domestiques qui se sont retrouvés dans l’eau. Ces objets non biodégradables représentent un réel danger pour la vie marine. Les mammifères et les animaux d’autres types mangent souvent les débris après les avoir pris pour de la nourriture ou s’y retrouvent simplement emmêlés, ce qui les empêche de se déplacer librement et peut même causer leur mort.

Déployés dans le cadre de l’opération CARIBBE, les Navires canadiens de Sa Majesté (NCSM) Yellowknife et Whitehorse ont été en mesure de secourir un total de sept tortues de mer d’une situation dangereuse à quatre occasions distinctes les 1er et 2 avril 2019, ce qui représente un nombre inhabituellement élevé de sauvetages pour une si courte période.

C’est dans le cadre d’une patrouille de routine dans leur secteur respectif que les équipes de pont des deux navires ont d’abord aperçu des débris avant de constater qu’il s’agissait de tortues de mer emmêlées dans un filet de pêche et de vieilles bouteilles de plastique.

Les débris font régulièrement l’objet de fouilles, car il pourrait s’agir de ballots de drogues largués par des contrebandiers. Ainsi, et avec la permission du commandant de chacun des navires, les équipages ont fouillé les débris flottants. Aucune drogue n’a été trouvée dans ces cas précis, mais les équipages ont par contre trouvé des tortues emmêlées. Heureusement, le rythme de la mission a permis aux équipages de les sauver.

Pour chaque tentative de sauvetage, une embarcation gonflable à coque rigide a été utilisée et des membres des équipages du Yellowknife et du Whitehorse se sont rendus pour secourir les tortues. Au bout d’un certain temps, les militaires ont réussi à libérer les animaux en coupant le filet en prenant bien garde de ne pas faire de mal aux tortues. Heureusement, toutes les tortues ont pu partir, apparemment saines et sauves.

« Je tiens beaucoup à l’environnement et aux animaux, et je suis donc extrêmement heureux d’avoir pu sauver une tortue d’une situation aussi grave. C’était la première fois en mer que j’ai pu avoir un effet positif sur la vie marine en secourant cette tortue, et peut-être d’autres, en retirant le filet de pêche de l’eau, » raconte un membre d’équipage qui a fait partie du sauvetage d’une tortue dirigé par le Navire canadien de Sa Majesté Yellowknife.

Comptant 45 membres d’équipage, dont des membres de la garde côtière américaine, le NCSM Yellowknife est actuellement déployé, avec le NCSM Whitehorse, dans le cadre de l’opération CARIBBE, la contribution du Canada à l’opération MARTILLO, une opération de la Force opérationnelle interorganisationnelle interarmées – Sud (JIATFS) américaine chargée de mener des opérations interorganisationnelles et internationales de détection et de surveillance et de permettre l’interception de la contrebande.

Date de modification :