Le rôle de la puissance aérienne dans la bataille de la crête de Vimy

Deux avions survolent un immense monument blanc.
Des aéronefs CF-100 Canucks survolent le monument de guerre du Canada à Vimy, en France. PHOTO : Archives du MDN, PCN-1392

Étiquettes : | | |

L’affrontement, qui se déroule pendant la grande bataille d’Arras, du 9 avril au 16 mai 1917, a lieu du 9 au 12 avril et entraîne la défaite décisive des forces de défense allemandes. C’est d’ailleurs  la première fois que les quatre divisions du Corps canadien combattent ensemble. Dès lors, la bataille de la crête de Vimy devient un symbole puissant du nationalisme canadien, mais fait plus de 10 000 victimes (3 598 morts et 7 004 blessés).

La sauvagerie des combats et la bravoure des combattants au sol avaient leurs égales dans le ciel. Pour les hommes du Royal Flying Corps (RFC) et du Royal Naval Air Service (RNAS), dont de nombreux Canadiens grossissent les rangs, il s’agit du début de l’« avril sanglant ». Comme c’était souvent le cas à l’époque et comme ce l’est encore aujourd’hui, les combats aériens commencent longtemps avant que le premier soldat ne franchisse le sommet de la crête. Lire la reste de l’article . . .

Date de modification :