Nouvelles de l’ED : Op ARTEMIS, impliquez-vous auprès des cadets, et des programmes d’été pour les Autochtones

Étiquettes : | | |

Transcription

(K) Au cours de la présente émission, nous apprenons par quels moyens les Forces armées canadiennes aident à rehausser la sécurité dans les eaux du Moyen‑Orient…

(E) … nous encourageons les membres des Forces armées canadiennes à jouer un rôle au sein d’organisations de cadets…

(K)… et nous annonçons l’ouverture de la période de présentation de demandes en vue des programmes d’instruction d’été à l’intention des Autochtones qu’offrent les Forces armées canadiennes.

L’opération ARTEMIS est la mission des Forces armées canadiennes visant à arrêter le terrorisme et à rendre les eaux du Moyen‑Orient plus sécuritaires.

Le commodore Darren Garnier se joint à nous pour nous offrir de plus amples renseignements sur l’opération.

(K) Bonjour, Commodore Garnier. Pouvez-vous nous expliquer de quelles manières les Forces armées canadiennes contribuent à la sécurité des eaux du Moyen‑Orient dans le cadre de l’opération?

(DG) L’opération ARTEMIS vise à appuyer les forces maritimes de la coalition basées à Bahreïn. Je suis le commandant de la Force opérationnelle multinationale 150, c’est-à-dire la force opérationnelle de lutte contre le terrorisme devant assurer la sécurité des voies navigables dans le nord de l’océan Indien. En effet, cet espace maritime de 3,2 millions de milles carrés renferme trois des voies navigables stratégiques parmi les plus achalandées : le détroit de Bab el-Mandeb, le détroit d’Hormuz et le canal de Suez. Notre mission consiste donc à garantir l’accessibilité à l’espace maritime aux fins d’utilisation légitime des voies navigables et de libre circulation de marchandises et de personnes en haute mer, tout en permettant l’exercice d’activités et la stimulation de l’économie dans la région.

Sur le plan des données, le commerce dans la région représente environ 1 billion de dollars chaque année. La tentation est donc grande de faire des choses qui pourraient miner sérieusement notre capacité en tant que nations à assurer la paix et la prospérité de nos gens. Plus précisément, la CTF‑150 veille à la sécurité en mettant l’accent sur le commerce de marchandises illicites, particulièrement les stupéfiants en provenance d’Afghanistan qui sont acheminés le long de la côte, dans le nord de l’océan Indien, ainsi que le commerce d’armes illicites dans la région.

(K) Merci de vous être entretenu avec nous, Commodore Garnier.

(DG) Cela m’a fait un grand plaisir. Merci beaucoup tout le monde.

(E) Le processus qui permet aux membres des Forces armées canadiennes de faire partie des organisations de cadets a été rationalisé récemment.

Il y a un certain nombre de possibilités d’emploi à temps plein et à temps partiel qui s’inscrivent dans les programmes des cadets et des Rangers juniors canadiens de la Force de réserve.

Les militaires de tous les grades, groupes professionnels et professions peuvent accéder à des emplois au quartier général du programme, à Ottawa, dans l’une des cinq unités régionales de soutien des cadets ou dans l’un des nombreux autres corps, escadrons et centres d’activités des cadets situés d’un bout à l’autre du pays.

Si l’occasion vous intéresse, consultez le lien connexe pour obtenir de plus amples renseignements.

(K) Avant de conclure l’émission, veuillez noter que la période de demande en vue des programmes d’instruction d’été à l’intention des Autochtones qu’offrent les Forces armées canadiennes est maintenant ouverte.

Les participants seront enrôlés dans les Forces armées canadiennes pendant la durée du programme d’instruction d’été de six semaines qu’ils choisissent parmi les cinq qui sont offerts.

(E) Ainsi, ils auront un avant-goût de l’instruction militaire et auront la possibilité de poursuivre leur carrière au sein des Forces armées canadiennes, s’ils le souhaitent.

C’est tout pour aujourd’hui. Merci beaucoup d’avoir été à l’écoute. Soyez des nôtres lors de la prochaine édition…

(K) … des Nouvelles de l’Équipe de la Défense!

Date de modification :