Sans limites vise l’or à Whistler

Des compétiteurs du Canada, des États Unis, de l’Australie et du Royaume Uni à Whistler Blackcomb, en C. B.
Des compétiteurs du Canada, des États Unis, de l’Australie et du Royaume Uni ont prouvé qu’ils avaient l’âme de véritables guerriers sur les pentes, dans l’arrière pays, sur le NordicTrack et sur la glace à Whistler Blackcomb, en C. B. Photo : Joe Kiraly, Sans limites

Étiquettes : | | | |

Avec, en toile de fond, les paysages à couper le souffle de Whistler, en Colombie‑Britannique, la 7e édition annuelle du Camp d’hiver des alliés a permis à des vétérans et à des membres actifs malades ou blessés de vivre récemment une expérience Sans limites des plus uniques.

Du 12 au 21 février, les 32 participants en provenance du Canada, des États‑Unis, de l’Australie et du Royaume-Uni ont eu l’occasion de prouver qu’ils étaient de véritables guerriers en relevant chaque défi avec succès. Pendant dix jours, ils ont ainsi conquis les pentes, l’arrière‑pays, le NordicTrack et la glace, dans leur quête de nouvelles façons de s’adapter et de surmonter leurs maladies et blessures grâce à l’activité physique et au sport.

Selon la capitaine de corvette Nicola Edgeworth de la Réserve de la Marine royale de l’Australie et chef de l’équipe australienne composée de huit participants, « le Camp d’hiver des alliés offre un environnement qui permet plus facilement aux différents pays de socialiser entre eux que certaines autres activités de plus grande envergure, comme les Warrior Games ou les Jeux Invictus. »

Le programme Sans limites du Groupe de transition des Forces armées canadiennes collabore avec des partenaires d’exécution de programmes sportifs afin d’offrir des expériences de calibre mondial qui inspireront les participants et les aideront à atteindre leur plein potentiel. À Whistler, le Whistler Adaptive Sports Program (WASP) est le principal partenaire sportif chargé de faciliter la prestation des activités du camp d’hiver. Sa directrice générale, Chelsey Walker, s’occupe de sa programmation depuis plus de quatorze ans.

« Le pouvoir transformateur de ce camp m’impressionne énormément », a confié Chelsey en se remémorant tous les anciens participants qui ont bénéficié de leur séjour à Whistler et qui ont, par la suite, entrepris une carrière dans les domaines du sport et des activités de plein air.

En plus de souligner la 7e édition du Camp d’hiver des alliés, l’honorable Harjit S. Sajjan, ministre de la Défense nationale, a passé la matinée en compagnie de l’équipe Sans Limites. Le ministre Sajjan a remercié chaque participant pour le bel accueil qu’on lui a accordé, et il a raconté à quel point le programme Sans limites a joué un rôle important dans son propre cheminement. Il s’est ensuite joint à l’équipe pour participer à une descente en skeleton haute en émotions fortes au Centre des sports de glisse de Whistler.

« Le programme Sans limites accomplit un travail formidable pour appuyer les vétérans et les membres des Forces armées canadiennes en les aidant à s’adapter à leurs blessures ou maladies grâce au sport, a déclaré le ministre Sajjan. Ce fut pour moi un privilège de pouvoir me joindre aux participants canadiens, américains, britanniques et australiens et de prendre part au camp d’entraînement d’hiver de Sans limites à Whistler‑Blackcomb. Je suis en admiration constante devant l’esprit indomptable dont nos vétérans et nos hommes et femmes en uniforme font preuve, tant dans leur service envers notre pays que dans tout ce qu’ils entreprennent. »

Sur les pentes et sur la glace, les participants de la 7e édition annuelle du Camp d’hiver des alliés ont eu la chance de suivre les traces des athlètes des Jeux olympiques d’hiver de 2010. Ce faisant, ils ont montré à tous leur véritable esprit de champion et leur cœur indomptable de guerrier.

Galerie d'images

  • Mark Messier (à gauche), ancien joueur de centre de la LNH, discute avec l’honorable Harjit S. Sajjan, (à droite), ministre de la Défense nationale
  • Des compétiteurs du Canada, des États Unis, de l’Australie et du Royaume Uni à Whistler Blackcomb, en C. B.
Date de modification :