Retour de capacités médicales et dentaires améliorées à la Marine royale canadienne

Exercice axé sur le soin des victimes à bord du MV Asterix
Plus tôt cette année, le lieutenant de vaisseau Drake (gauche, au premier plan) a mené un exercice axé sur le soin des victimes à bord du MV Asterix. Le matelot-chef Peer (à gauche) et le Matc Robillard (à droite) observent le matelot de 1re classe Stowell (à droite, au premier plan) pendant que ce dernier enfile un brassard de tensiomètre sur la victime. Photo : Marine royale canadienne

Étiquettes : |

Par le capitaine Chris Dare, dentiste militaire, L’unité de ravitaillement naval (URN) Asterix – The Lookout

Vous éprouvez un mal de dents en mer? L’URN Asterix est à la rescousse.

Depuis la mise hors service du dernier pétrolier ravitailleur d’escadre en 2016, la Marine royale canadienne (MRC) n’avait ni clinique dentaire embarquée ni dentiste militaire.

Grâce au lancement et au déploiement de l’Asterix en janvier 2018 et au personnel des Forces armées canadiennes à bord du navire, la MRC a rétabli sa gamme complète de capacités médicales et dentaires en mer.

Sur le plan médical, l’Asterix compte un adjoint au médecin, un technicien médical et un médecin militaire. Le fait d’avoir un médecin à bord ayant un champ d’activité élargi offre une grande capacité de traitement des nombreux malaises que peuvent éprouver les marins pendant leur déploiement. Le médecin militaire agit également comme autorité médicale supérieure pour les navires qui naviguent aux côtés de l’Asterix, offrant ainsi aux équipes médicales à bord de frégates canadiennes de patrouille des conseils judicieux et opportuns.

Le navire est également doté d’équipement portatif radiologique et d’échographie qui accroît davantage les capacités lorsqu’un technicien en radiologie médicale est à bord.

L’Asterix est équipé d’installations médicales aptes et bien conçues. Outre les deux pièces qui servent de bureaux et de salles d’examen, il y a une salle de traumatologie, une unité de cinq lits comme celle qu’on trouve dans un hôpital, une pièce pour la radiographie et une pharmacie. La salle de traumatologie est conçue de sorte qu’une équipe chirurgicale puisse monter à bord du navire et y exécuter des interventions chirurgicales, ce qui fournit à la plateforme d’autres capacités propres à la mission.

Par ailleurs, l’Asterix est également en mesure d’intervenir au cours de missions d’aide humanitaire et d’opérations d’intervention en cas de catastrophe.

En ce qui concerne les services dentaires, l’Asterix comporte une salle de traitement dentaire complète dotée d’équipement de radiographie dentaire, d’une aire de stérilisation, ainsi que d’un laboratoire dentaire. À bord, une équipe dentaire composée d’un dentiste militaire et d’un technicien dentaire peut fournir une vaste gamme de soins dentaires en mer. Qu’il s’agisse de simples obturations, extractions dentaires ou traitements radiculaires, la clinique dentaire est capable d’assurer la prestation de la plupart des services auxquels les marins s’attendent d’une clinique à terre. Le fait d’offrir des soins dentaires en mer permet d’accroître l’efficacité opérationnelle de la flotte, car les marins n’ont plus besoin de souffrir de problèmes dentaires jusqu’à leur arrivée au prochain port.

Au moment où l’Asterix continue de mener ses activités dans l’océan Pacifique et le monde entier, les marins canadiens et alliés peuvent dormir sur leurs deux oreilles : les équipes médicales et dentaires de l’URN Asterix sont prêtes à aider.

Date de modification :