Réaliser son potentiel : des marins et des jeunes femmes s’inspirent mutuellement en Afrique de l’Ouest

Les membres d’équipage des navires canadiens de Sa Majesté Shawinigan et Kingston sont accueillis au Lycée Moderne de Jeunes Filles à Abidjan, en Côte d’Ivoire
Les membres d’équipage des navires canadiens de Sa Majesté (NCSM) Shawinigan et Kingston sont accueillis au Lycée Moderne de Jeunes Filles à Abidjan, en Côte d’Ivoire, dans le cadre de l’opération PROJECTION en Afrique de l’Ouest, le 23 février 2019. Photo : caporal Angela Gore, Services d’imagerie de la 17e Escadre

Étiquettes : | | | | |

Par le lieutenant de vaisseau Jeff Lura, officier des affaires publiques, opération PROJECTION en Afrique de l’Ouest, 2019

Le 23 février 2019, les navires canadiens de Sa Majesté (NCSM) Kingston et Shawinigan sont entrés dans le port d’Abidjan, en Côte d’Ivoire, leurs équipages prêts à commencer l’opération PROJECTION en Afrique de l’Ouest sans tarder. Moins d’une heure après leur arrivée, les marins des deux navires sont allés prendre part à une activité locale qui allait devenir un point culminant dans la carrière de bon nombre d’entre eux.

Quarante-cinq minutes plus tard, ils sont arrivés au Lycée Moderne de Jeunes Filles, une école pour filles dont la mission est d’encourager les élèves à choisir des carrières non traditionnelles. Là-bas, ils ont été accueillis par des centaines de jeunes femmes en uniforme immaculé, qui les applaudissaient et les acclamaient avec enthousiasme. Dans une des salles du grand campus – qui compte plus de 4 000 élèves de différents âges –, les marins ont eu droit à une réception élaborée, y compris une interprétation unique de l’Ô Canada.

« Réalisez votre potentiel, Mesdames », a encouragé Hawa Ouattara-Koffi, de l’ambassade du Canada, lors de son allocution aux élèves. « Tout ce qu’un homme peut faire, une femme peut le faire aussi. »

Quant au colonel Mireille Gignac, attaché de défense du Canada en Côte d’Ivoire, elle a souligné les nombreuses possibilités offertes aux femmes. « Nous avons probablement quelques futurs généraux et amiraux dans la salle, » a-t-elle affirmé. « C’est à vous de décider de votre avenir. »

En réponse, la directrice de l’école a exprimé sa gratitude : « [Vous] êtes entrés dans l’histoire de notre école. Nous espérons que, lors de vos interactions avec nos élèves, vous partagerez vos expériences et votre connaissance approfondie du monde. En fait, je suis convaincue que vous trouverez de futurs marins parmi nos filles […] Je vous remercie infiniment de cette visite et je vous en félicite. »

L’accueil chaleureux a été suivi d’une période de questions, dont la plupart s’adressaient au capitaine de corvette Teri Share, commandant du NCSM Shawinigan. Les élèves étaient très curieuses de savoir à quoi ressemble la vie dans la Marine royale du Canada et de connaître les possibilités qui existent au sein des Forces armées canadiennes, ainsi que les champs d’études et les aspects physiques sur lesquels elles devraient se concentrer afin de réussir.

Galerie d'images

  • Le capitaine de corvette Teri Share, commandant du Navire canadien de Sa Majesté Shawinigan, explique aux élèves les possibilités qui s’offrent aux femmes, lors d’une visite au Lycée Moderne de Jeunes Filles à Abidjan, en Côte d’Ivoire
  • Le colonel Mireille Gignac et le capitaine de corvette Teri Share offrent des dons en fournitures au personnel du Lycée Moderne de Jeunes Filles à Abidjan, en Côte d’Ivoire
  • Prisca Coulibaly (au centre), élève du Lycée Moderne de Jeunes Filles, se trouve en compagnie du matelot de 1re classe Josephine Simson, du matelot de 2e classe Guillaume Lévesque et de ses pairs

Une partie des marins s’est ensuite dispersée sur le campus pour effectuer des réparations électriques, réparer des tuyaux brisés et peindre le hall principal. En même temps, d’autres se sont mêlés aux élèves, se faisant prendre en photo, racontant leurs expériences et créant des liens d’amitié et de compréhension commune.

Prisca Coulibaly, élève de sixième année au Lycée, attendait cette visite depuis des semaines. « Je suis très heureuse que vous soyez venus », a‑t‑elle confié, ajoutant que ce qu’elle avait appris ce jour-là lui avait donné du courage pour planifier son avenir. Lorsqu’on lui a demandé si elle avait quelque chose à dire aux Canadiens de l’autre côté de l’océan, elle est passée de son français maternel à un anglais bien maîtrisé et a répondu « Canadians, I love you ».

La journée s’est terminée par une partie de handball entre élèves et marins, que ces derniers ont trouvé particulièrement difficile étant donné que les filles étaient très habiles. Après une remise de dons en fournitures scolaires, en livres et en articles d’hygiène personnelle, les membres des deux pays se sont séparés, reconnaissants des expériences uniques qu’ils avaient partagées.

« Mon cœur est bien rempli », a déclaré la matelot-chef Michaela Alexander, technicien naval à bord du NCSM Shawinigan, alors qu’elle se préparait à partir, à contrecœur. Et d’ajouter : « Je n’oublierai jamais cette rencontre ».

Pour le capitaine de corvette Share, ce fut aussi une expérience qu’elle n’oubliera jamais. « Je suis extrêmement heureuse d’être venue ici en Côte d’Ivoire, pour passer du temps avec ces jeunes femmes exceptionnelles qui fréquentent cette école ou qui y travaillent. C’était un grand honneur pour moi de pouvoir m’adresser à ces futures dirigeantes, et un moment fort de ma carrière. »

L’un des principaux objectifs de l’opération PROJECTION en Afrique de l’Ouest est de favoriser la stabilité régionale en autonomisant les femmes et les filles. Les navires déployés mèneront une série d’engagements similaires dans d’autres pays d’Afrique de l’Ouest au cours de leur mission.

Date de modification :