Mise sur pied de nouvelles patrouilles des Rangers canadiens à Cat Lake et à Pikangikum

Le brigadier général Jocelyn Paul inspecte les Rangers canadiens nouvellement diplômés à Pikangikum
Le brigadier général Jocelyn Paul inspecte les Rangers canadiens nouvellement diplômés à Pikangikum. Photo : Sergent Peter Moon

Étiquettes : | |

Par le sergent Peter Moon, 3e Groupe de patrouille des Rangers canadiens

Les Rangers canadiens ont renforcé leur présence dans le Grand Nord de l’Ontario avec l’ajout récent de nouvelles patrouilles au sein des Premières Nations de Cat Lake et de Pikangikum.

« Il s’agit d’un progrès important pour les Rangers », a déclaré le lieutenant‑colonel Matthew Richardson, commandant du 3e Groupe de patrouille des Rangers canadiens, duquel relèvent maintenant 630 Rangers canadiens situés dans 27 collectivités éloignées et isolées des Premières Nations du Nord de l’Ontario.

« Les Rangers seront ainsi en mesure d’intervenir en cas d’urgence dans des régions où nous n’en avions pas la capacité auparavant », a continué le Lcol Richardson.

Des rassemblements de fin de cours ont été organisés au terme de l’instruction de base des nouveaux Rangers des deux collectivités ojibwées. Les nouvelles patrouilles sont composées de 18 nouveaux Rangers de Cat Lake, qui a une population de 500 personnes, et de 34 nouveaux Rangers de Pikangikum, qui compte plus de 3 000 habitants. L’instruction était donnée par des instructeurs de l’Armée canadienne et des Rangers expérimentés provenant d’autres Premières Nations du Nord de l’Ontario.

Le brigadier‑général Jocelyn Paul, commandant de la 4e Division du Canada, a participé aux rassemblements à titre d’officier de la revue. Membre de la Nation Huronne Wendat au Québec, il est le militaire autochtone le plus haut gradé des Forces armées canadiennes. Il s’agissait de la première fois qu’il voyait autant de nouveaux diplômés autochtones de l’Armée canadienne.

Il s’est dit très impressionné par le nombre d’aînés, de parents, d’amis et de dirigeants locaux présents aux rassemblements : « Le soutien local était vraiment beau à voir. On pouvait lire la fierté dans leurs yeux. »

Galerie d'images

  • Le brigadier général Jocelyn Paul inspecte les Rangers canadiens nouvellement diplômés à Pikangikum
  • Le sergent Buster Kurahara (à gauche), nouvellement nommé commandant de la patrouille des Rangers canadiens de Pikangikum, reçoit un drapeau des Rangers du brigadier général Jocelyn Paul
  • Le brigadier général Jocelyn Paul remet au nouveau sergent Charles Wesley son insigne de grade à Cat Lake

Les patrouilles sont commandées par deux sergents nouvellement nommés qui ont été élus par leurs collègues Rangers, avec l’appui de leurs chefs et de leurs conseils. La patrouille de Cat Lake se retrouve ainsi sous le commandement du sergent Charles Wesley, un chasseur expérimenté, tandis que celle de Pikangikum est commandée par le sergent Buster Kurahahara, un ancien conseiller de bande.

« Ils sont tous deux des leaders naturels au sein de leurs collectivités, a indiqué le Bgén Paul. Ils ont maintenant de nombreuses responsabilités à l’échelle locale. Je suis certain qu’ils assument leur nouveau rôle avec grande fierté. »

Le Bgén Paul a aussi souligné le nombre remarquable de femmes se trouvant parmi les nouveaux Rangers. Celles‑ci représentent en effet près de la moitié des effectifs du groupe à Pikangikum et la majorité des nouveaux Rangers à Cat Lake.

« Je pense que la haute direction des Forces armées canadiennes serait très heureuse de voir que nous avons essentiellement atteint la parité dans les deux groupes de nouveaux Rangers », a confié le Bgén Paul.

Première femme à être élue chef de Pikangikum, Amanda Sainnawap a aussi été assermentée en tant que Ranger. À son avis, les Rangers se révèleront un atout important pour sa collectivité, et elle a bien hâte que le Programme des Rangers canadiens juniors soit établi à Pikangikum.

Le chef de Cat Lake, Matthew Keewaykapow, se trouvait à l’extérieur de la collectivité au moment du rassemblement de fin de cours. Dans un message envoyé pour la célébration, il a félicité les nouveaux diplômés et a ajouté : « Cela fait longtemps que nous travaillons pour amener les Rangers à Cat Lake. C’est donc un plaisir de voir nos membres en uniforme. Nous sommes très fiers d’eux. »

Date de modification :