Un système d’énergie renouvelable remporte le premier prix du Défi Innovation de la défense

Un système d’énergie renouvelable remporte le premier prix du Défi Innovation de la défense

Étiquettes : | | | | |

Article / Le 13 février 2019 / Numéro de projet : 18-0450

Par Steven Fouchard, Affaires publiques de l’Armée

Ville de Québec, Québec — Le capitaine Pierre Frenette, un officier des Transmissions, et plusieurs de ses collègues du 35e Groupe-brigade du Canada (35 GBC) de l’Armée canadienne (AC), une formation de la Réserve basée à Québec, se sont retrouvés avec du temps libre à l’été de 2013.

Ils avaient été déployés au Centre d’entraînement dans l’Arctique de l’AC à Resolute Bay, au Nunavut, et devaient rentrer à la maison le 16 août. C’est toutefois grâce à de mauvaises conditions météorologiques que leur vol de retour a été retardé de cinq jours.

Ils se sont alors mis à songer aux moyens que les troupes qui se retrouveraient dans des situations semblables pourraient utiliser pour maintenir indéfiniment l’état de fonctionnement des systèmes de communications à batterie lorsque les voies d’approvisionnement en carburant pour les génératrices sont coupées.

« C’est à ce moment que nous avons commencé à penser comment nous pourrions devenir le plus autonome possible », a déclaré le Capt Frenette. « Dans le Nord, il y a des endroits où il fait jour 24 heures sur 24, mais pendant certaines périodes de l’année, c’est l’obscurité totale, car le soleil ne se lève jamais. Le soleil constitue probablement la principale source d’énergie, mais le vent représente une source de rechange considérable – il est très soutenu, car il n’y a pas d’arbres ni de bâtiments. »

Cinq ans et d’innombrables heures de travail dans son temps personnel plus tard, le Capt Frenette (qui a récemment été affecté à l’extérieur du 35 GBC) et sa compagnie se sont vu attribuer 1 million de dollars pour développer davantage leur concept : le Système à énergie renouvelable autonome et modulaire (SERAM).

Les fonds proviennent du Défi Innovation de l’équipe de la défense (DIED). Le DIED découle d’Objectif 2020, un programme du gouvernement fédéral conçu pour encourager l’innovation dans le secteur public.

En mai 2018, le ministère de la Défense nationale (MDN) a lancé un appel de propositions. Quelque 200 propositions ont été reçues et 10 finalistes se sont affrontés lors d’un événement du style « Dans l’œil du dragon » le 30 novembre 2018 au Quartier général du MDN à Ottawa.

Le jury était composé de représentants du MDN, notamment Mme Isabelle Desmartis, sous-ministre adjointe (Science et technologie), le commandant Simon Page, chef adjoint – Personnel militaire, ainsi que M. Aaron Snow, PDG de Service numérique canadien (SNC). SNC est un organisme gouvernemental qui vise à aider les ministères à concevoir et à mettre en œuvre des services numériques.

L’équipe du 35 GBC a remporté la victoire et elle recevra 1 million de dollars au cours des deux prochaines années pour développer davantage son idée. Elle recevra 770 000 $ en 2019 et le reste l’année prochaine.

Le projet repose sur des panneaux solaires flexibles et portables afin de permettre à chaque militaire de stocker de l’énergie pour garder l’équipement chargé. La trousse comprend également une unité de la taille d’une valise et des remorques équipées de panneaux solaires et d’éoliennes qui peuvent être tirées par des véhicules tout terrain et qui peuvent alimenter en électricité une compagnie, qui compte plus de 100 militaires.

En outre, cette solution fournira un système de conteneurs capable de maintenir en puissance un Quartier général de groupe-brigade complet. À cette échelle, les militaires auront tôt ou tard besoin de carburant a expliqué le Capt Frenette, mais le SERAM peut permettre de réduire la consommation de carburant de près de moitié, ce qui serait inestimable si la chaîne d’approvisionnement était interrompue.

Le Capt Frenette a fait remarquer qu’une technologie semblable existe déjà sur le marché. Or, l’équipe du 35 GBC la pousse une étape plus loin en la rendant portable et plus robuste, ce qui permet de s’en servir dans diverses conditions météorologiques.

« Nous nous sommes servis de ce qui existe sur le marché et nous avons créé ce qui n’est pas disponible », a-t-il expliqué. Il a d’ailleurs attribué le mérite de la majeure partie des travaux d’ingénierie au sergent Dominic Thomassin.

Ce que nous souhaitons par-dessus tout, a ajouté le Capt Frenette, c’est que le SERAM soit un jour adopté dans l’ensemble de l’Armée et des Forces armées canadiennes. Sa production en série nécessitera l’engagement de partenaires du secteur privé, mais l’équipe a confiance que le SERAM est sur le point d’être prêt.

« La validation du principe et la validation du déploiement ont été mises à l’essai à de nombreuses reprises. »

Cette année, nous avons été témoins de la première édition du DIED au MDN et cela ne sera très certainement pas la dernière, a fait remarquer Teresa Hebb, qui a agi à titre de conseillère du projet. Mme Hebb est spécialiste principale du soutien au programme à la section de l’Innovation numérique au bureau du sous-ministre adjoint (Données, innovation et analytiques) à Ottawa.

« Nous avons tenu un symposium en 2017 et nous avons posé les questions suivantes aux employés de partout au Canada : « Selon vous, qu’avez-vous besoin pour faire des changements? Selon vous, quel enjeu avez-vous besoin d’aborder dans votre milieu de travail? »

« Il peut parfois être difficile, peu importe le niveau au ministère, de faire progresser une idée », a-t-elle ajouté. « Nous nous sommes donc tournés vers Santé Canada, qui avait organisé un événement semblable. Nous nous sommes demandé si nous pouvions le reproduire dans notre culture d’entreprise. C’est donc la première fois que nous organisons un événement de ce genre à la défense et nous sommes sur une belle lancée. »

Si vous avez des questions à propos des futurs projets d’innovation à la défense ou si vous aimeriez savoir quelles organisations du MDN ont des mandats et des équipes relatifs à l’innovation, veuillez écrire à l’adresse générique +Blueprint2020 – Objective2020 ou à l’adresse Darlene.Sabadoz@forces.gc.ca

Pour commenter cet article, rendez-vous dans la section Articles de la page Facebook de l’Armée canadienne.
Pour plus d’articles, visitez le site Web de l’Armée canadienne.

Liens connexes

Date de modification :