Mgén Allen parle du domaine cyber devant les membres de l’Organisation consultative des femmes de la Défense

La major-général Frances J. Allen
La major-général Frances J. Allen, vice-chef d’état-major adjointe de la Défense. Photo : MDN

Étiquettes : | | |

La major-général Frances J. Allen, vice-chef d’état-major adjointe de la Défense, a pris la parole devant l’Organisation consultative des femmes de la Défense à Ottawa en janvier.

Cette présentation portait sur le domaine naissant de la cybersécurité et des cyberopérations. La Mgén Allen a parlé de son expérience personnelle à travailler en cybersécurité, y compris des menaces potentielles de nos jours et des stratégies sur la façon de se défendre contre celles-ci.

Pour contrer ces menaces, les Forces armées canadiennes ont créé en 2017 un nouveau groupe professionnel militaire de cyberopérateurs. La profession des cyberopérateurs est composée de membres de la Réserve et de la Force régulière qui mènent des cyberopérations défensives et contribuent aux cyberopérations actives.

Parmi les nombreux postes de direction d’importance qu’elle a occupés auparavant, la Mgén Allen a notamment occupé celui de directrice générale du Cyberespace et de commandante de la composante cybernétique des Forces interarmées. Son expertise dans ce domaine s’est avérée indispensable pour discuter des enjeux courants en matière de cybersécurité et du domaine en expansion.

L’Organisation consultative des femmes de la Défense a été mise sur pied pour éliminer et surmonter les obstacles auxquels les femmes sont confrontées au travail ainsi que pour promouvoir la diversité au sein des FAC. L’effectif cybernétique en pleine effervescence offre des possibilités stimulantes aux femmes démontrant de l’intérêt pour tout aspect lié au domaine cyber (planification, politique, droit, RH, etc.).



Date de modification :