Des sapeurs de l’Armée affrontent des conditions difficiles lors de l’exercice NIHILO SAPPER 2018

Combat Engineers from 4 Engineer Support Regiment’s 43 Counter Improvised Explosive Device Squadron
Des sapeurs de combat du 43e Escadron de lutte contre les dispositifs explosifs de circonstance, 4e Régiment d’appui du génie, effectuent des recherches d’explosifs le long des routes de transport lors de l’exercice NIHILO SAPPER 2018, qui s’est déroulé à l’Île du Prince Édouard en novembre 2018. Photo : Affaires publiques, 5e Division du Canada

Étiquettes : | | |

Par le capitaine Jamie Tobin, officier des affaires publiques, 5e Division du Canada

Au cours de l’exercice NIHILO SAPPER de cette année, tenu du 25 octobre au 22 novembre, le 4e Régiment d’appui du génie (4 RAG), est parvenu à ouvrir un théâtre et à assurer le maintien en puissance des opérations à différents endroits de l’Île-du-Prince-Édouard.

Les membres du 4 RAG ont ainsi prouvé, une fois de plus, qu’ils sont capables d’accomplir n’importe quelle tâche d’ouverture de théâtre dont ont besoin les Forces armées canadiennes, et qu’ils demeurent forts, fiers et prêts à utiliser leurs compétences où que ce soit dans le monde.

Avant le départ des troupes d’une mission expéditionnaire, une équipe de sapeurs militaires dévoués du 4 RAG, la seule unité d’appui général du génie de l’Armée canadienne, est d’abord envoyée sur place afin d’éliminer les menaces et de bâtir les infrastructures nécessaires pour mener les opérations.

Les membres de l’équipe à l’Ex NIHILO SAPPER 18 ont été confrontés à des pluies torrentielles, à des coups de vent et à un blizzard inattendu en début de saison. Les sapeurs devaient accomplir une vaste gamme de tâches de génie dans la communauté dans un délai serré.

« Face à ces épreuves, nos troupes ont puisé dans leurs ressources et, animés par l’esprit du soldat, ils ont prouvé qu’ils sont forts, fiers et prêts, confirmant ainsi notre capacité d’ouverture de théâtre », explique le lieutenant-colonel Jason Gale, commandant du 4 RAG.

Galerie d'images

  • Combat Engineers from 4 Engineer Support Regiment’s 42 Horizontal Construction Squadron
  • Sapper Erik Bernard Memorial Trail
  • Construction Technicians from 4 Engineer Support Regiment’s 45 Vertical Construction Squadron
  • The main operating base for Exercise NIHILO SAPPER 2018 in Slemon Park

Le 4 RAG a offert Protection, Sécurité et Engagement aux communautés de l’Î.-P.É., exécutant des tâches de génie complexes en appui à des initiatives de ces communautés. Les sapeurs ont exécuté différents travaux de rénovation sur des installations et aménagé un sentier de marche de 1 600 mètres sur le territoire de la nation Mi’kmaw Abegweit, construit une passerelle et un pont pour la Première Nation de Lennox Island et terminé de vastes travaux de rénovation au Club garçons et filles de Summerside.

« Les militaires ont pris le temps de parler avec nos enfants et nos jeunes. Nous savons ce que les Forces armées canadiennes ont fait pour notre pays dans le passé et ce qu’ils font encore aujourd’hui, et nous leur en sommes très reconnaissants », résume Adam Binkley, directeur général du Club garçons et filles de Summerside.

Une fois le projet de sentier de la nation Mi’kmaw Abegweit terminé, le sentier a été baptisé Sentier commémoratif du sapeur Erik Bernard, en hommage à un membre du régiment qui est décédé dans un accident d’auto à l’automne 2016.

« À leur arrivée dans la nation Mi’kmaw Abegweit, ces militaires étaient des étrangers; à leur départ, ils étaient de véritables amis aux intentions sincères », explique Roddy Gould, un représentant des dirigeants de la communauté.

En plus de ces initiatives profitant aux communautés, le 4 RAG a été en mesure de mener un précieux entraînement interarmées avec l’Aviation royale canadienne, qui a fourni le soutien aérien sous la forme d’un hélicoptère CH‑146 et d’un avion CC‑130 Hercules, avec la Marine royale du Canada qui a fourni du soutien avec le NCSM Queen Charlotte, la Gendarmerie royale du Canada, l’équipe de recherche et sauvetage au sol (RSS) de l’Î.-P.É. et l’Association civile de recherche et sauvetage aériens.

« Nous devons le succès de l’exercice NIHILO SAPPER au formidable soutien que nous ont offert les communautés de toute l’Î.-P-É. et aux contributions de nos différents partenaires des autres organisations. Nous n’aurions pu accomplir tout cela sans leur aide », a déclaré le lieutenant-colonel Gale.

Date de modification :