Communication établie avec le pôle Nord grâce à la 37eme opération RADIO SANTA

Étiquettes : | | |

Article / Le 6 décembre 2018 / Numéro de projet : 18-0443

Remarque : pour visionner les photos additionnelles, veuillez cliquer sur la photo dans la galerie d’images.

Par le sous-lieutenant Natasha Tersigni, Affaires publiques du 38e Groupe-brigade du Canada

Winnipeg (Manitoba) — L’opération RADIO SANTA est certainement une mission où l’échec n’est pas une option pour les membres du 38e Groupe-brigade du Canada (38 GBC). En effet, dans le cadre de cette opération, les militaires rendent visite à des centaines d’élèves du primaire très fébriles de l’Ontario et de l’ouest du Canada afin de s’assurer qu’ils puissent parler au père Noël durant la semaine du 3 au 8 décembre 2018. .

Depuis les 37 dernières années, le 38e Régiment des transmissions (38 Régt Trans), un régiment des communications de la Réserve de l’Armée du 38 GBC, se rend dans des écoles primaires de sa communauté pour permettre aux enfants de parler au père Noël par l’entremise d’une radio militaire. Le régiment réussit à couvrir quatre villes dans trois provinces qui détiennent des escadrons basés à Thunder Bay, en Ontario; à Winnipeg, au Manitoba; ainsi qu’à Regina et à Saskatoon, en Saskatchewan.

Une communication externe grâce au poste de commandement mobile

Cette année, les membres du 38e Régt Trans, qui se spécialisent dans l’établissement de réseaux radio de moyenne et de longue portée pour une utilisation par les Forces armées canadiennes au Canada et à l’étranger, se rendront dans environ 30 écoles de quatre villes de la région pour permettre aux élèves de parler au père Noël à l’aide de radios militaires. En plus d’avoir la chance de transmettre leur liste de cadeaux jusqu’au pôle Nord à la radio, les élèves pourront visiter le poste de commandement mobile, voir différents types d’équipement militaire et poser des questions aux militaires.

Pour le commandant adjoint du 38e Régt Trans, le major Evelyn Kotzer, l’Op RADIO SANTA constitue une activité clé qui permet de sensibiliser le public à l’égard du travail qu’accomplit le régiment des communications de la Réserve de l’Armée tout au long de l’année.

« Cette initiative communautaire revêt une très grande importance pour le Régiment des transmissions, car elle procure une visibilité à la communauté. En tant qu’unité dispersée ayant des escadrons à Winnipeg, à Regina, à Thunder Bay et à Saskatoon, le 38e Régiment des transmissions profite de cette occasion pour entrer en contact avec les communautés de la région et les informer de notre existence », a déclaré le Maj Kotzer.

« L’Op RADIO SANTA permet d’assurer aux villes et aux secteurs avoisinants qu’ils peuvent compter sur une unité de l’Armée qui procure un ensemble de compétences uniques : des communications radio et des communications de données pour les interventions internationales et nationales », a-t-elle déclaré. Elle a aussi ajouté que les élèves aimaient en savoir plus sur les carrières offertes dans les Forces armées canadiennes.

Des soldats ont pris part à l’opération RADIO SANTA alors qu’ils étaient enfants

« Si l’on considère que cette activité de relations communautaires existe depuis 37 ans, il y a probablement des militaires dans nos rangs qui ont vécu la joie de parler au père Noël lors de notre visite à leur école il y a 10 ou 20 ans. Des engagements comme ceux-ci sont une composante clé pour répandre la joie des Fêtes, mais également pour susciter un intérêt pour une éventuelle carrière militaire. »

Occasion d’instruction unique

Tandis que l’Op RADIO SANTA fait vivre la magie de la période des Fêtes aux enfants qui peuvent parler directement au père Noël, elle représente également pour les militaires une occasion d’instruction unique qu’ils n’auraient normalement pas.

« L’élément humain représente la clé de ces relations communautaires pour les militaires du régiment », a déclaré le Maj Kotzer.

« L’interaction que les militaires ont avec des jeunes enfants souriants permet d’améliorer leurs aptitudes en communication avec le public, tout en leur donnant la capacité d’entrer en contact avec les Canadiens qu’ils se sont engagés à servir – ce qui donne une plus grande valeur de leur existence dans leur milieu militaire. »

Pour commenter cet article, rendez-vous dans la section Articles de la page Facebook de l’Armée canadienne.
Pour plus d’articles, visitez le site Web de l’Armée canadienne.

Liens connexes

Galerie d'images

Date de modification :