Commandant du Collège militaire royal de St-Jean: Les milléniaux sont un excellent choix pour les Forces armées canadiennes

Étiquettes : | | |

Article / Le 27 novembre 2018 / Numéro de projet : 18-0418

Remarque : pour visionner les photos additionnelles, veuillez cliquer sur la photo dans la galerie d’images.

Par Yves Bélanger, Le Servir

Qu’entend-on par le terme «génération du millénaire»? Nés entre le début des années 1980 et le début des années 2000, les milléniaux, également connus sous le nom de génération Y, ont grandi avec la technologie informatique à portée de main. On considère qu’ils maîtrisent parfaitement les technologies de la communication, des médias et du numérique.

Saint-Jean (Québec) — Les milléniaux se distingue des générations précédentes, notamment à l’égard de leur relation avec la technologie et de leur vision du monde. Le colonel Gervais Carpentier, commandant du Collège militaire royal de Saint-Jean (CMR Saint-Jean), soutient toutefois qu’ils ont plus de similitudes que de différences avec les générations précédentes et que les Forces armées canadiennes (FAC) ont beaucoup à leur offrir.

Le col Carpentier, qui compte 31 ans de service en tant qu’officier dans les FAC, a eu l’opportunité de côtoyer des gens de diverses générations tout au long de sa carrière.

Pour lui, les différences entre ces dernières ne sont pas aussi importantes qu’on veut le laisser croire. « Jamais une génération n’a été étudiée autant que celle des milléniaux. On a toutefois tendance à les observer en silo. Il ne faut pas oublier que nous évoluons tous dans la même société. »

Il soutient qu’au fil des décennies, les FAC ont évolué et que les milléniaux peuvent facilement s’y intégrer. « Depuis quelques années, les FAC tiennent plus compte des individus qui les composent. Les membres sont au cœur des nouvelles politiques qui sont adoptées », soutient-il en rappelant que la devise, « Notre personnel d’abord, la mission toujours ».

Avec les nombreuses possibilités d’emplois et d’opportunités que les FAC offrent, elles représentent un employeur tout indiqué pour les jeunes d’aujourd’hui. « Les milléniaux sont reconnus pour changer d’emplois aux trois ou quatre ans. Chez nous, ils peuvent le faire tout en demeurant au sein de l’organisation », mentionne le commandant du CMR Saint-Jean.

Il poursuit en rappelant que les valeurs de l’organisation correspondent en plusieurs points à celles de la nouvelle génération. « Entre autres, en matière de diversité et d’inclusion, nous avons fait de grands pas. »

En ce qui a trait au besoin de reconnaissance de la nouvelle génération, celle-ci trouve facilement chaussure à son pied dans les FAC. « Les opportunités de relever des défis sont nombreuses dans notre organisation, pensons par exemple aux missions à l’étranger ou aux différentes opérations. Toutes sont des occasions pour les hommes et les femmes d’en retirer beaucoup de fierté et de reconnaissance. »

Conscient que les milléniaux ont souvent tendance à ne pas se fixer de buts à moyen et long termes, le militaire n’y voit toutefois rien d’inquiétant. « C’est à nous de les aider à en fixer. C’est le rôle d’un leader. »

Le col Carpentier termine en soutenant que les FAC ont beaucoup à gagner avec l’arrivée des milléniaux au sein de leurs rangs.

« Ils ont grandi avec l’ordinateur, les téléphones intelligents et les tablettes électroniques à la maison. La technologie fait partie de leur vie et nous avons entre autres grand besoin de leurs compétences en ce domaine. »

Pour commenter cet article, rendez-vous dans la section Articles de la page Facebook de l’Armée canadienne.
Pour plus d’articles, visitez le site Web de l’Armée canadienne.

Liens connexes

Galerie d'images

Date de modification :