Profil d’organisme de bienfaisance de la CCMTDN : Fonds de la police militaire pour les enfants aveugles

MPFBC event at 12 Wing
Le 2 juin, des voitures exotiques, reluisantes malgré le temps nuageux, se sont rassemblées à la 12e Escadre Shearwater en Nouvelle Écosse, à l’occasion de la première édition annuelle de la collecte de fonds « Race the Base » au profit du Fonds de la police militaire pour les enfants aveugles (FPMEA). Outre les joyaux automobiles, 150 véhicules étaient prêts à foncer sur les pistes de l’aérodrome déclassé. L’activité a permis d’amasser plus de 8 000 $ au profit du FPMEA. Photo : FPMEA

Étiquettes :

Le colonel James Riley Stone était grand prévôt de l’Armée canadienne (police militaire) au moment où on a diagnostiqué à sa jeune fille Moira un rétinoblastome, cancer de nature génétique de la rétine. Le cancer, qui lui a fait perdre la vue, a subséquemment causé la mort de Moira, en 1949.

Pendant la maladie de sa fille, le Col Stone a communiqué avec des organisations qui peinaient à aider les enfants aveugles. Il a alors appris que bien d’autres enfants aveugles moins fortunés que sa fille ne pouvaient pas, faute d’argent, profiter de simples plaisirs de la vie. Il a donc décidé de les aider. Ainsi, il a sollicité les membres de la police militaire, leur demandant de faire un don d’un ou deux dollars par an, puis il a établi un fonds pour venir en aide aux enfants aveugles.

C’est ainsi que le Fonds de la police militaire pour les enfants aveugles (FPMEA), de débuts modestes, a été mis sur pied.

« Lorsque mon père a été nommé membre de l’Ordre du Canada pour avoir mis sur pied le Fonds de la police militaire pour les enfants aveugles, il a dit que, plus que toute autre réalisation accomplie au cours de sa longue carrière distinguée, c’est cette réalisation qui lui procurait une plus grande fierté. Chaque fois que je lis dans un journal qu’un enfant a reçu un ordinateur grâce au Fonds ou que de l’équipement d’hôpital a été fourni, je pense à ma sœur Moira, dont le petit cœur pur est à l’origine de tous ces actes de bonté qui ont été accomplis. » – Shelley Bouska, née Stone, sœur de Moira et fille du colonel Stone

L’un des aspects très particuliers du Fonds, c’est qu’il est administré et géré par des bénévoles de la police militaire. Des membres de la police militaire, y compris d’autres membres civils et militaires de la communauté, jouent un rôle dans les activités de collecte de fonds pour le FPMEA. Ils interviennent auprès d’enfants aveugles, leur rendent visite à l’école et les invitent aux bases des Forces canadiennes pour en apprendre davantage sur les Forces armées canadiennes.

Des bénévoles de la police militaires continuent d’assurer l’intendance du Fonds pour veiller au succès continu de celui-ci. Le Magasin de fourniment de l’Association de la police militaire canadienne (en anglais seulement) appuie le FPMEA par la vente d’articles liés au Fonds.

Relais national de motocyclettes de la police militaire

Le Relais national de motocyclettes de la police militaire (RNAMPM) a été créé en 2009 comme moyen de renforcer la camaraderie entre les passionnés de motocyclette de la police militaire. L’activité a évolué et soutient maintenant plusieurs organismes de bienfaisance, dont le FPMEA. Le relais est ouvert à toutes les personnes (militaires comme civils) qui souhaitent participer pendant une journée ou parcourir une province ou l’ensemble du relais national. Le relais est organisé par un comité national et des comités régionaux dans chaque province.

« Je me réjouis de me joindre aux nombreux motocyclistes et supporteurs grâce auxquels le relais de 2018 est l’un des meilleurs à ce jour. Beau temps mauvais temps, nous sommes engagés à aider les enfants malvoyants à recevoir les services et l’appui offerts chaque année grâce à nos activités de collecte de fonds. » Sergent (à la retraite) Lamont French, président national du RNAMPM 2018

Galerie d'images

  • MPNMR
  • Colonel Stone with his daughters and their friends

NDWCC

Date de modification :