Des troupes du Groupement tactique de présence avancée renforcée en Lettonie viennent de prendre part à l’exercice TOMAHAWK RAIDER

Un militaire saute en bas d’un hélicoptère se trouvant près de l’eau.
Des membres du Groupement tactique de présence avancée renforcée en Lettonie ont participé à un entraînement de débarquement en vol stationnaire à partir d’hélicoptères Black Hawk des États-Unis, durant l’exercice TOMMAHAWK RAIDER dans le cadre de l’opération REASSURANCE. (Photo : caporal Dean Lynam, Service d’imagerie du GT eFP en Lettonie, roto 3)

Étiquettes :

Par le capitaine Patricia Brunelle, officier des affaires publiques, Groupement tactique de présence avancée renforcée en Lettonie

Du 10 au 28 septembre 2018, différentes compagnies du Groupement tactique de présence avancée renforcée (eFP) en Lettonie ont participé à l’exercice TOMAHAWK RAIDER à Ventspils, en Lettonie. Ils ont été accueillis par le 46e bataillon de la Garde nationale lettone, une unité lettone.

Cet exercice avait pour but de mener un entraînement aux assauts amphibies dans la mer Baltique, avec l’appui de la marine lettone et du détachement aérien de la force opérationnelle Comanche North de l’armée américaine.

Pour les participants, l’essentiel de l’exercice consistait à effectuer un débarquement en vol stationnaire à partir d’hélicoptères Black Hawk des États-Unis. Ce genre de débarquement fait partie des techniques que les petites unités aéroportées utilisent pour atteindre un point d’insertion en mer à partir duquel elles sautent à l’eau. Dans le cas qui nous concerne, il s’agissait de la mer Baltique.

« D’un point de vue tactique, cet entraînement à Ventspils a permis à la compagnie du duc de perfectionner ses aptitudes au tir rapproché, d’améliorer ses compétences de navigation et de s’exercer à coordonner ses opérations avec la force aérienne américaine », a affirmé le major Aaron Corey, commandant de la compagnie du duc d’Édimbourg. « C’était aussi une excellente occasion d’intégrer des soldats parmi les sapeurs espagnols pendant que nous séjournions et nous nous entraînions avec eux. »

En plus du débarquement à partir d’hélicoptères en vol stationnaire, les membres du Groupement tactique se sont entraînés à la navigation et ont perfectionné leur adresse au tir. Ils ont aussi eu l’occasion d’accueillir des membres de la collectivité locale durant une exposition de véhicules et d’armes organisée au musée maritime en plein air de Ventspils.

Le Groupement tactique eFP en Lettonie est composé de militaires de l’Albanie, du Canada, de l’Espagne, de l’Italie, de la Pologne, de la République tchèque, de la Slovaquie et de la Slovénie. Il est intégré au Groupe-brigade mécanisé de la Lettonie, avec qui il travaille étroitement pour protéger la population lettone contre d’éventuelles agressions.

 

Galerie d'images

  • Des soldats prennent appui sur un genou pour tirer avec un pistolet.
  • Un militaire saute en bas d’un hélicoptère se trouvant près de l’eau.
Date de modification :