Intervention de l’ARC pendant l’état d’urgence en Colombie-Britannique

Three people organize large kit bags beside a helicopter while two people in flight suits stand in front of the aircraft.
Le 21 août 2018, pendant l’opération Lentus 18-05, des membres du personnel du Service des forêts de la Colombie-Britannique récupèrent leur équipement de lutte contre les incendies à l’aéroport de Dease Lake, en Colombie-Britannique, où les a déposés un hélicoptère CH-124 Sea King. Derrière eux, on voit de la fumée épaisse.

Étiquettes : | | | | | | | |

Affaires publiques de la 19e Escadre

De nombreux organismes gouvernementaux ont soutenu la lutte contre les incendies de forêt en Colombie-Britannique, y compris l’Aviation royale canadienne, dans le cadre de mesures de plus grande envergure prises par les Forces armées canadiennes (FAC).

Une force opérationnelle aérienne (FOA) de l’ARC a soutenu la lutte contre plus de 550 incendies de forêt dans la province pendant plusieurs semaines à partir d’une base d’opérations établie dans le hangar de Mustang Helicopters, à l’aéroport régional de Smithers. Situé à un endroit stratégique dans le nord-ouest de la province et anciennement une base de l’ARC, l’aéroport de Smithers était le lieu idéal pour apporter un appui aérien au Centre nord-ouest de lutte contre les incendies du Service de lutte contre les incendies de forêt de la Colombie-Britannique (BCWS).

L’aide que la FOA a fournie au BCWS portait principalement sur de gros incendies dans le nord de la province, surtout dans le secteur de Dease Lake, mais la FOA était aussi prête à accomplir les tâches confiées par le BCWS à l’appui de la lutte contre les gros brasiers qui faisaient rage à Grassy Plains et à Fort St. James, tous les deux situés plus près de Smithers.

La FOA, qui relevait du lieutenant colonel Steve Gillis, de la 19e Escadre Comox, en Colombie-Britannique, comptait une cinquantaine de militaires issus d’unités partout au Canada, notamment des membres du personnel navigant, des spécialistes de l’entretien, ainsi que des membres du personnel de soutien et d’un quartier général. Elle était en mesure de déplacer rapidement et à court préavis des pompiers, des membres importants du personnel, des véhicules et de l’équipement lourd.

Une des tâches secondaires de la FOA consistait à se servir d’hélicoptères afin d’évacuer, au besoin, des pompiers blessés, particulièrement à des endroits difficiles d’accès aux véhicules à roues. L’objectif consistait à arriver sur les lieux rapidement, à accélérer l’accès à des soins et à permettre aux pompiers au sol de poursuivre la lutte. La FOA était aussi chargée d’évacuer des gens se trouvant dans des lieux isolés ou habitant de petites collectivités menacées par les incendies.

La FOA disposait d’un hélicoptère CH-124 Sea King du 443e Escadron d’hélicoptères maritimes, basé à Patricia Bay, à Victoria, d’un hélicoptère CH-146 Griffon du 417e Escadron de soutien au combat, situé à Cold Lake, en Alberta, et d’un avion CC-130J Hercules du 436e Escadron de transport, basé à la 8e Escadre Trenton, en Ontario.

Les atouts de l’hélicoptère CH 124 Sea King sont ses capacités de transporter avec ou sans élingue des chargements lourds sur de longues distances et d’hélitreuiller des membres du personnel se trouvant au sol. Quant à l’hélicoptère CH 146 Griffon, il est très agile et bien adapté aux petites zones d’atterrissage. Il peut transporter jusqu’à dix passagers et, grâce à un treuil conçu pour le sauvetage, il se prête bien au treuillage de personnes dans des forêts très denses.

L’avion CC 130J Hercules s’est taillé une réputation en raison de ses capacités de voler dans les pires conditions, d’atterrir sur des terrains d’aviation rudimentaires et de transporter des chargements lourds, y compris des véhicules. Il était principalement chargé de déplacer rapidement des groupes de pompiers, ainsi que leurs véhicules et leur équipement, là où l’on en avait le plus besoin. Il a servi au début de 2018 pour évacuer des citoyens de collectivités à risque au cours d’incendies de forêt au Manitoba et en Ontario et était prêt à jouer le même rôle en Colombie-Britannique.

La force de la FOA, un groupe composé de divers spécialistes canadiens, a résidé dans sa capacité de former une équipe dont les membres se sont épaulés dès le début du déploiement et ont poursuivi le même but : appuyer le gouvernement de la Colombie-Britannique et le BCWS.

Une force opérationnelle terrestre canadienne, constituée de soldats de la 3e Division du Canada, basée à Edmonton, en Alberta, a également aidé le BCWS à lutter contre les incendies de forêt et à les maîtriser. Elle a concentré ses efforts dans le sud ouest de la Colombie-Britannique, principalement dans les environs de Merritt.

À propos de l’opération Lentus 18 05

La participation de l’ARC à la lutte contre les incendies de forêt était liée à une annonce faite par le gouvernement de la Colombie-Britannique le 12 août 2018, selon laquelle il déclarait l’état d’urgence en raison des incendies de forêt. Peu de temps après l’annonce, le gouvernement britanno-colombien a demandé une aide militaire pour lutter contre plus de 550 incendies qui ravageaient la province.

Le gouvernement du Canada et les FAC ont approuvé la demande et ont commencé immédiatement le déploiement de personnel et d’équipement aux endroits où le besoin se faisait le plus sentir.

Appelée « opération Lentus 18 05 », l’intervention des FAC constituait une opération dirigée par le Commandement des opérations interarmées du Canada, sous les ordres de la Force opérationnelle interarmées (Pacifique), à la base des Forces canadiennes Esquimalt, en Colombie-Britannique.

Commandés par la Force opérationnelle interarmées (Pacifique), des soldats de la 3e Division du Canada, basée à Edmonton, ont déployé une force opérationnelle terrestre pour concentrer leurs efforts dans le sud ouest de la Colombie-Britannique, près de Merritt. De plus, on a déployé une FOA à Smithers, dans la même province. La ville de Smithers a plus ou moins échappé à la fumée pendant la saison des incendies, un fait particulièrement important pour les pilotes d’aéronefs, qui comptent sur une bonne visibilité.

On a établi que c’est en 2018 qu’a eu lieu la pire saison des incendies de l’histoire de la Colombie-Britannique, au cours de laquelle plus de 550 incendies ont fait rage.

L’état d’urgence a cessé le 7 septembre 2018.

LIENS CONNEXES

L’Aviation royale canadienne
Le CH‑124 Sea King
L’opération Lentus
Rendons hommage au roi!
Le Sea King : une fin de carrière tout en élégance
Le CH‑146 Griffon
Les incendies de forêt en Alberta
La Garde côtière canadienne
Le Commandement des opérations interarmées du Canada

Galerie d'images

  • Three people organize large kit bags beside a helicopter while two people in flight suits stand in front of the aircraft.
  • Pillars of smoke rise above hilly wooded landscape.
  • Three helicopters sit on flat ground/tarmac.
  • Three people organize large kit bags beside a helicopter while two people in flight suits stand in front of the aircraft.
  • A man in a flight suit and a man in a disruptive pattern uniform confer beside a helicopter, while a third person stands in the doorway.
  • A truck is driven out of a large aircraft past a pile of gas cans, gas-powered chainsaws, toolboxes and other gear.
  • A person hangs on a line below a helicopter overflying rough terrain.
Date de modification :