Shearwater célèbre 100 ans d’aviation maritime

Three people in military uniforms; the centre person cuts a large horizontal ribbon with a pair of scissors.
La brigadier-général Lise Bourgon, en compagnie du colonel Sid Connor (à gauche), commandant de la 12e Escadre, et de l’adjudant-chef David Hepditch, adjudant-chef de l’escadre, coupe le ruban d’inauguration du nouveau parc de l’aviation de Shearwater. PHOTO : Caporal Jennifer Robinson-McGuire, SW08-2018-0238-020

Étiquettes : | |

Par Ryan Melanson

Alors même que la 12e Escadre Shearwater, en Nouvelle-Écosse, célébrait officiellement, du 1er au 3 août 2018, son 100e anniversaire, des membres de la collectivité de la défense se rassemblaient à l’occasion d’un défilé d’honneur spécial du centenaire. Cette fin de semaine anniversaire, d’autre part, a marqué la grande ouverture du nouveau parc de l’aviation de Shearwater, dédié aux milliers de gens qui ont contribué à la base navale au fil des ans et qui n’ont pas ménagé les sacrifices dans le cadre de leur service envers le Canada.

« Le parc constitue le point culminant de la persévérance et de l’ardeur au travail des gens du domaine de l’aviation maritime qui ont défendu et protégé l’espace aérien canadien et qui ont fait la contribution de leurs compétences à la paix et à la sécurité internationales », explique la brigadier-général Lise Bourgon, directrice générale des opérations à l’État-major interarmées stratégique, à Ottawa, qui s’est rendue à Shearwater pour participer aux festivités du centenaire et présider le défilé d’honneur.

Le parc de l’aviation de Shearwater présente au grand air, où ils resteront, trois aéronefs historiques : un CT-133 Silver Star, un Grumman Avenger et un CH-124 Sea King, ainsi qu’un certain nombre de plaques et de monuments historiques portant des renseignements sur les escadrons et les opérations de Shearwater. Le parc se trouve directement en face du Musée de l’aviation de Shearwater, qui recevra par ailleurs deux autres Sea King qu’il intégrera à ses expositions intérieures.

La brigadier-général Bourgon, ancienne pilote de Sea King et ex-commandante de la 12e Escadre, se dit honorée d’avoir été invitée à revenir sur les lieux pour l’occasion. Elle a parlé du long historique des Sea King à Shearwater, notamment de la participation de l’hélicoptère maritime à des déploiements à bord des navires canadiens de Sa Majesté Preserver, Ville de Québec, Toronto et Montréal, ainsi que de l’enthousiasme suscité par la transition au CH-148 Cyclone.

« Doté de technologie de pointe, cet aéronef est à l’avant-garde de la guerre moderne et sera l’hélicoptère le plus efficace au monde, a-t-elle dit. Il permettra à la 12e Escadre de continuer de servir avec brio l’Aviation royale canadienne et la Marine royale canadienne. »

Parmi les autres conférenciers figuraient le commodore Darren Garnier, représentant des Forces maritimes de l’Atlantique et de la Marine royale canadienne, le colonel honoraire Donald Julien, du Centre d’instruction de la 5e Division du Canada, à Gagetown, au Nouveau‑Brunswick, qui a transmis les meilleurs vœux des anciens combattants mi’kmaq et de l’ensemble de la collectivité mi’kmaq, et Mike Savage, maire d’Halifax.

Les célébrations, qui ont duré toute la semaine, comptaient aussi des ateliers d’histoire tenus à l’escadre, animés par des conférenciers comme le lieutenant-général (à la retraite) Larry Ashley, qui a commandé Shearwater dans les années 1970 et, de 1986 à 1989, la Force aérienne, d’ex-commandants d’escadrons locaux et d’autres conférenciers qui ont donné des exposés sur des aéronefs historiques comme les hydravions à coque Curtiss HS-2L, les Grumman Avenger et Tracker, et le Sea King lui‑même.

Le 2 août, des membres anciens et actuels du milieu de l’aéronavale se sont réunis au nouveau Centre de congrès d’Halifax pour prendre part à un repas de gala marquant en grand ce jalon qu’est le centenaire. Parmi les invités spéciaux de l’événement se trouvaient Lee Byrd, petite-fille de l’amiral Richard Byrd, de la US Navy, premier officier à avoir commandé la station aérienne de Shearwater, en 1918, ainsi que le lieutenant‑général Ashley et le colonel (à la retraite) John Cody, qui a été commandant d’escadre à Shearwater au milieu des années 1990, et a supervisé la réduction des effectifs de la base et sa transformation en une station aérienne pour hélicoptères seulement.

Dans ses commentaires lors du défilé d’honneur, le commodore Garnier a fait allusion à ces changements et à d’autres difficultés que l’escadre a dû surmonter au fil des ans. La capacité du personnel de persévérer pendant les moments éprouvants et la force soutenue du milieu de l’aviation de Shearwater font partie des raisons pour lesquelles la base existe depuis aussi longtemps. Shearwater est le deuxième aérodrome militaire canadien en âge, ne cédant le pas qu’à la base des Forces canadiennes Borden.

« Des difficultés ont surgi et les relations ont changé au fil du temps, mais nous sommes toujours là », a déclaré le commodore Garnier.

« L’aviation maritime n’a jamais été plus solide. Nous entrons la tête haute dans une nouvelle décennie et dans un nouveau siècle d’excellence. Les aviateurs et les aviatrices que nous avons devant nous sont ceux qui nous donneront cette capacité. »

Ryan Melanson est journaliste au Trident, journal de la base des Forces canadiennes Halifax et de la 12e Escadre Shearwater, où l’article précédent a d’abord paru.

La 111e Escadre de l’Association de l’Aviation royale canadienne dévoile un monument commémoratif au parc de l’aviation

Par Bud Berntson, de l’Association de l’Aviation royale canadienne

L’un des rôles principaux de l’Association de l’Aviation royale canadienne consiste à préserver et à perpétuer les traditions glorieuses de l’Aviation royale canadienne. À cet égard, les membres de l’Association de l’Aviation royale canadienne de la 111e Escadre, à Dartmouth, en Nouvelle‑Écosse, étaient fiers de présenter leur monument commémoratif du centenaire de l’aviation au parc de l’aviation de la 12e Escadre.

Au cours des 100 dernières années, Shearwater a logé nombre d’organisations aériennes, et particulièrement des organisations associées à l’Aviation royale canadienne et à l’aéronavale. C’est un honneur de pouvoir rendre hommage à tous ceux qui ont servi le Canada.

L’inscription qui figure sur le monument comprend les mots suivants : « Pour marquer les 100 ans d’aviation de cette base, ce mémorial est dédié par la 111e Escadre de l’Association de l’Aviation royale canadienne à tous ceux qui ont vaillamment servi leur nation. Leur sacrifices inspirent tous ceux qui les suivront. »

Les membres de la 111e Escadre souhaitent remercier Anciens Combattants Canada d’avoir soutenu la réalisation de leur projet et la 12e Escadre de la possibilité qu’elle leur a donnée de s’acquitter de leur engagement.

PER ARDUA AD ASTRA

L’Aviation royale canadienne

La 12e Escadre Shearwater

Le Musée de l’aviation de Shearwater (en anglais)

Les premières opérations de la United States Navy à Shearwater

L’Association de l’Aviation royale canadienne (en anglais)

 

Galerie d'images

  • Three people in military uniforms; the centre person cuts a large horizontal ribbon with a pair of scissors.
  • Three people in military uniforms; the centre person cuts a large horizontal ribbon with a pair of scissors
  • Trois aéronefs alignés à l’extérieur.
  • Un corps de cornemuses, dont les membres portent un uniforme militaire caractérisé par un kilt en tartan, suivi d’autres militaires, marche sur une route.
  • Un groupe de militaires.
  • Un groupe se tient debout derrière une grande plaque en pierre gravée montée sur des supports de pierre.
Date de modification :