Nouvelles de l’ED : Quatre soldats canadiens de la Première Guerre mondiale inhumés en France et Exercice MAROON RAIDER

Étiquettes : | |

Transcription

(MN) Bienvenue à une nouvelle édition des Nouvelles de l’Équipe de la Défense. Je suis Mahaa Nadeau.

(M) Et je suis Caporal Marie-Hélène Perron. Voici ce qui fait les manchettes à la Défense.

(MN) Quatre soldats canadiens de la Première Guerre mondiale ont été inhumés avec les honneurs militaires au cimetière britannique de Loos de la Commonwealth War Graves Commission, qui se trouve en France. Les familles des quatre soldats étaient présentes, grâce au soutien d’Anciens Combattants Canada.

Lors de la cérémonie, nous nous sommes entretenus avec des responsables pour en apprendre davantage à ce sujet.

(S) Je m’appelle Sarah Lockyer. J’occupe le poste de coordonnatrice de l’identification des pertes militaires pour le compte du ministère de la Défense nationale et des Forces armées canadiennes.

Le Programme d’identification des pertes militaires a pour objet d’analyser les restes récemment trouvés de soldats canadiens qui sont morts au cours de la Première ou Deuxième Guerre mondiale, de sorte à en faire l’identification afin qu’ils puissent être inhumés par leur régiment avec leur nom et en présence de leur famille.

C’est très émouvant pour moi d’être ici aujourd’hui. À ce point-ci, au moment de l’inhumation, mon travail est déjà terminé depuis quelques mois, en ce qui concerne ces soldats en particulier. Mon travail prend fin une fois que nous confirmons l’identité des restes. Mais ici, lorsque le temps est venu de procéder à l’inhumation, j’ai la chance de rencontrer les familles, de saisir ce que l’inhumation représente pour elles et de savoir les effets qu’elle a sur leur famille. Par ailleurs, j’ai l’occasion de rencontrer de jeunes soldats qui prennent part à l’inhumation et ensevelissent l’un des leurs et de découvrir ce que cela représente pour eux. En générale, c’est une expérience extraordinaire. C’est un honneur et un privilège de pouvoir accomplir mon travail.

(M) L’exercice MAROON RAIDER a récemment pris fin à la Base de soutien de la 5e Division du Canada Gagetown, à Oromocto, au Nouveau‑Brunswick.

Des soldats d’unités de la Force régulière et de la Réserve d’un bout à l’autre du Canada, de même que des membres de la Garde nationale des États‑Unis ont pris part à l’exercice de combat interarmes à la fois intéressant et éprouvant, activité de confirmation tenue chaque année.

L’exercice d’entraînement en campagne d’une semaine a été conçu pour fournir à des centaines de soldats l’occasion de réunir l’entraînement individuel et en équipe, ainsi que pour mettre en valeur les compétences en leadership acquises grâce au Programme d’emploi d’été à temps plein de l’Armée canadienne.

(M) C’est tout pour aujourd’hui. Merci beaucoup d’avoir été à l’écoute. Soyez des nôtres de la prochaine édition…

(MN)… des Nouvelles de l’Équipe de la Défense!

Date de modification :