Un été dédié à l’aviation et l’aérospatiale

Rocket launches at the Saint-Jean Garrison
Des membres de l'unité régionale de soutien aux cadets - région de l'est (URSC Est) se sont rassemblés pour des lancements de fusées contrôlées à la Garnison Saint-Jean le 3 août 2018. Photo : Caporal Myki Poirier-Joyal

Étiquettes : | | | |

Yves Bélanger, Servir

Près de 190 cadets ont séjourné au Centre d’entraînement de vol des cadets de Saint-Jean (CEVC Saint-Jean) au cours de l’été. Alors que certains étaient inscrits pour la bourse de pilotage de planeur (69 cadets) ou celle de pilotage d’avion (56 cadets), une soixantaine d’entre eux y suivaient le cours d’aérospatiale avancée.

Le CEVC Saint-Jean s’est tenu du 2 juillet au 10 août. Ce camp est particulier en raison de sa spécialisation. C’est pourquoi un processus de sélection rigoureux est effectué. « Les candidats sont choisis en fonction de leurs aptitudes, leur comportement et leurs notes », soutient le capitaine Maxime-Gabriel Roy-Bilodeau.

Tout au long de leur passage à Saint-Jean-sur-Richelieu, les cadets du cours d’aérospatiale avancée ont pu parfaire leur formation dans ce domaine. En plus des cours théoriques, les cadets ont réalisé une visite à l’Agence spatiale canadienne et une autre au Cosmodôme de Laval. Ils ont également eu droit à un entraînement sous l’eau, similaire à celui suivi par les futurs astronautes. « Munis d’un équipement de plongée, ils ont eu à effectuer quelques travaux au fond de la piscine du Cégep de Saint-Jean. Le fait d’être dans l’eau recrée le phénomène de l’apesanteur », explique le Capt Roy-Bilodeau.

Au cours de cette formation, les participants ont également eu à construire des fusées. Tout au long de la conception, ils ont dû s’assurer le rendement maximal de leur engin. « Deux périodes de lancement ont eu lieu au cours du séjour », précise le Capt Roy-Bilodeau.

Lors de son passage à la deuxième activité de lancement de fusées qui a eu lieu sur les terrains de l’aéroport de Saint-Jean-sur-Richelieu, Servir a eu l’opportunité de rencontrer deux cadets inscrits au cours d’aérospatiale avancé.

Abigaïl Meloche habite à Windsor en Ontario. « C’est ma troisième participation au CEVC Saint-Jean. J’adore ce que j’apprends ici. L’aéronautique est une véritable passion pour moi et j’espère faire carrière dans ce domaine », a noté Meloche.

De son côté, le sergent de section Jacob Gagné en est à sa sixième participation à ce camp. Résident de l’Île-du-Prince-Édouard, il avoue être fier de maintenant faire partie du personnel-cadre du CEVC Saint-Jean. « J’ai beaucoup apprécié le lien que j’avais lors de mes premières années avec les cadets-cadres. Mon but est de maintenant transmettre mes apprentissages de la même façon qu’on l’a fait pour moi », a dit le Sgt Gagné.

L’enrôlement dans les Forces armées canadiennes est maintenant une certitude pour lui. « Je veux faire mes études en aviation ou aéronautique au Collège militaire royal », dit-il. Bien qu’il soit conscient du fait qu’il y a peu de candidats qui réussissent à devenir astronaute, il explique que c’est un rêve pour lui d’aller un jour dans l’espace. « Je suis très heureux d’être né à cette époque où la technologie est si avancée que les vols spatiaux seront sans doute quelque chose de banal dans quelques décennies. »

Galerie d'images

  • Cadets launch rockets at Saint-Jean Garrison
  • Rocket launches at the Saint-Jean Garrison

Pour voir des photos supplémentaires, rendez-vous sur le page Facebook de Servir.

Date de modification :