Nouvelles de l’ED: Opération PRESENCE Mali et un message au sujet des problèmes de paye liés à Phénix

Étiquettes : | |

Transcription

(P) Bienvenue à une nouvelle édition des Nouvelles de l’Équipe de la Défense. Je suis Patricia Sztompka.

(S) Et je suis la capitaine Stephany Duval. Voici ce qui fait les manchettes à la Défense.

(S) L’opération PRESENCE Mali s’inscrit dans les efforts déployés par les Forces armées canadiennes dans le but d’établir les conditions nécessaires pour assurer, de façon durable, la paix, le développement et la prospérité au Mali.

Nous nous sommes entretenus récemment avec le major Mathieu Arseneault pour en apprendre davantage sur les préparatifs initiaux entrepris par le terminal d’étape intermédiaire.

(M) Dans le terminal d’étape intermédiaire, nous recevons, assemblons et déployons les hélicoptères qui serviront à appuyer la contribution du Canada à la MINUSMA, au Mali.

Donc, un terminal de transit intermédiaire, c’est une organisation ad hoc On retrouve plusieurs métiers qui proviennent de plusieurs unités dispersées à travers le Canada. On a des ingénieurs de construction, des ingénieurs de combat aussi qui sont là pour construire le camp, améliorer les infrastructures et puis aussi protéger le matériel. On a des techniciens en mouvement dont le travail est de recevoir l’équipement et d’expédier l’équipement. Donc, décharger les aéronefs qui livrent le matériel et aussi faire le contraire et l’expédier à différentes autres locations.

(P) Transporter, recevoir et monter des hélicoptères pour la force opérationnelle aérienne au Mali est une contribution essentielle à l’opération PRESENCE Mali.

Un pilote d’hélicoptère Chinook du 450e Escadron nous explique davantage ce processus et ce qu’il comprend.

(M) Je suis le capitaine Matt. Je suis un pilote de Chinook du 450e Escadron, et derrière moi, nous voyons les techniciens qui font un travail exceptionnel en montant notre hélicoptère Chinook. Nous avons tout d’abord piloté les hélicoptères jusqu’à Trenton, où ils ont été démontés en pièces. Essentiellement, toute la partie supérieure a été enlevée, puis emballée dans la partie principale de l’hélicoptère. L’hélicoptère a ensuite été chargé à bord d’un aéronef C17 et transporté jusqu’ici, puis déchargé. Nous sommes maintenant en train de le monter; nous procéderons probablement à quelques vols d’essai, puis nous serons prêts à voler. Nous n’avons pas piloté directement les hélicoptères Chinook jusqu’en Afrique en raison de la distance. Nous aurions pu le faire, mais il aurait fallu passer d’une île à l’autre et nous aurions utilisé beaucoup d’heures de vol cellule pour y arriver. C’est donc beaucoup plus simple de démonter l’hélicoptère et de le transporter à bord d’un C17.

(P) Saviez-vous que la meilleure façon d’éviter de nouveaux problèmes de paye liés à Phénix, c’est d’entrer et d’approuver les opérations de paye, une opération à la fois?

Près de 81 % des opérations relatives aux RH au MDN sont envoyées et approuvées en retard, ce qui fait en sorte que des employés reçoivent une paye attardée ou inexacte.

(S) Les employés et les gestionnaires jouent un rôle direct dans la prévention des problèmes de paye; c’est pourquoi nous vous encourageons à consulter la section Rémunération et avantages sociaux du site intranet des RH-Civ afin de vous renseigner sur les rôles et les responsabilités.

(P) C’est tout pour aujourd’hui. Merci beaucoup d’avoir été à l’écoute. Soyez des nôtres lors de la prochaine édition…

(S)… des Nouvelles de l’Équipe de la Défense!

Date de modification :