La transformation des allies sur le flanc est de l’OTAN en action

Captain Pete Little with members of Multinational Division-South East
Le capitaine Pete Little avec des membres de la Division Multinationale Sud-Est ont observé un exercice d’entraînement au tir réel mené par les Forces terrestres roumaines au Centre d’entraîntrement nationale interarmée à Cincu en Roumanie, le février 2018. Photo : Lieutenant Ionut Gorgovan

Étiquettes : |

Par le capitaine Pete Little

J’ai eu l’occasion de participer au programme d’échange d’officiers réciproque de la 1re Division du Canada avec la Division Multinationale Sud-Est (DMN SE) à Bucarest, en Roumanie, du 16 septembre 2017 au 28 mars 2018, me permettant d’assister à ce mouvement d’inspiration alors que nos alliés de l’Europe de l’Est se débarrassent de l’héritage du communisme et embrassent l’avenir.

Quiconque a travaillé avec les anciennes armées du Pacte de Varsovie comprend les défis posés par des décennies de la structure de commandement hiérarchisée et rigide. Alors que cet héritage demeure apparent sur le flanc est de l’OTAN, une transformation passionnante se produit.

C’était une excellente occasion pas seulement de travailler avec nos alliés, mais aussi de développer ma compréhension de la manœuvre des divisions. Je suis arrivé à la phase de planification de la réponse aux crises (PRC) de l’exercice DACIAN LANCER, l’évaluation de la préparation au combat de la DMN SE pour la déclaration de la capacité opérationnelle totale. J’ai guidé la cellule planification à travers l’analyse de mission et fourni une assistance technique de la planification à la fois pour la DMN SE et les brigades subordonnées aussi. Pour l’exercice lui-même en mars, j’ai dirigé Flanking Control et j’étais le commandant de la 2e division d’infanterie roumaine.

Collaborer avec les jeunes officiers et sous-officiers et les encourager à prendre l’initiative et à démontrer leurs compétences au maximum, c’était la partie la plus mémorable de mon séjour à la DMN SE. Ce fut d’abord pendant la PRC qu’un officier subalterne de l’artillerie antiaérienne travaillait à travers son analyse pour sa division et a trouvé des lacunes dans couverture. Nous avons discuté des capacités et il a déduit qu’il devrait charger les brigades de combler les lacunes.

Animée par un lieutenant-colonel canadien, la poignée d’officiers subalternes et de sous-officiers a travaillé à l’analyse des missions et des facteurs pour élaborer des plans d’action appropriés pour une contre-offensive. Pendant que cela puisse sembler normal pour les Canadiens, il s’agit d’une expérience assez courante pour ceux qui ont été élevés dans un commandement centralisé, une adhésion rigide à une direction plus élevée et une aversion pour l’initiative.

Un lieutenant logistique a brillé comme il a fait des déductions importantes en fonction des conditions du terrain. Un lieutenant était responsable de la supervision du plan de communication et deux lieutenants ont également joué un rôle dans le développement des injections pour l’exercice.

Au cours de l’exercice, un officier subalterne de l’artillerie a commencé à prendre l’initiative de réattribuer des ressources afin d’engager des cibles d’opportunité. Le plus excitant cependant fut le lieutenant qui mena une analyse de liens d’injections pour développer une trame de fond immersive pour une situation du commandant et améliorer l’entraînement pour la cellule de renseignement humain.

Cette transformation a été une source d’inspiration et elle renforcera nos alliés sur le flanc est de l’OTAN.

Galerie d'images

  • Captain Pete Little with members of Multinational Division-South East
  • Captain Pete Little and Brigadier-General Daniel Petrescu
Date de modification :