Parcours à Nimègue : commémoration et célébrations

Nijmegen 2018
Un membre du contingent canadien de la Force opérationnelle Nimègue tape un jeune garçon dans la main tout en marchant dans les rues de Nimègue, aux Pays-Bas. Photo : Caporal-chef Gabrielle DesRochers, Caméra de combat des Forces canadiennes

Étiquettes : | |

The Courier

La 102e édition annuelle de la Marche internationale de quatre jours de Nimègue a pris fin le 20 juillet. Des membres des Forces armées canadiennes (FAC) d’un océan à l’autre ont participé à l’activité et ont reçu la médaille décernée au terme de la marche de quatre jours.

Initialement conçue par l’infanterie néerlandaise comme exercice pour augmenter sa capacité à marcher sur de longues distances et à porter de lourdes charges, la marche de Nimègue est devenue un événement international qui attire plus de 51 000 participants militaires et civils provenant de plus de 50 pays.

Le contingent des FAC, sous la direction du colonel Geoff Abthorpe, était constitué de quatorze équipes d’un bout à l’autre du Canada. Chacune d’elles était composée de onze marcheurs, ainsi que d’invités et de personnel de soutien.

Les participants ont parcouru à pied 40 kilomètres par jour pendant quatre journées consécutives, avant de prendre part à un défilé de la victoire sur cinq kilomètres. Des milliers de spectateurs ont assisté au défilé, acclamant le contingent des FAC en hommage aux soldats canadiens qui ont libéré les Pays‑Bas de l’occupation nazie pendant la Seconde Guerre mondiale.

Pendant son séjour outre-mer, le contingent des FAC a souligné la contribution du Canada en Europe au cours de la Première Guerre mondiale, tout particulièrement le 100e anniversaire de la fin de la Première Guerre mondiale. Le contingent a assisté à des cérémonies au Mémorial national du Canada à Vimy et au cimetière militaire de Saint-Symphorien, où les premiers et les derniers soldats de la Première Guerre mondiale ont été enterrés. Un défilé et un service commémoratif ont également eu lieu à l’hôtel de ville, qui se trouve à la Grand-Place de Mons, en Belgique.

Le jour précédent la marche, le contingent a tenu un service commémoratif au cimetière de guerre canadien de Groesbeek, où sont ensevelis 2 338 soldats canadiens ayant participé à la campagne qui a mené à la libération des Pays‑Bas durant la Seconde Guerre mondiale. En 1944‑1945, plus de 7 600 Canadiens sont tombés au champ d’honneur au cours de la campagne de neuf mois.

Le sacrifice qu’ils ont consenti n’a jamais été oublié. « Nous, du peuple néerlandais, sommes très reconnaissants à la population canadienne des efforts déployés par ses soldats pour libérer les Pays‑Bas à la fin de la Seconde Guerre mondiale », a déclaré l’adjudant D.J.M. De Vries, sergent-major du Camp Heumensoord, durant la cérémonie de commémoration au cimetière de Groesbeek.

« Notre présence lors de moments importants comme celui-ci témoigne de notre gratitude. »

La participation chaque année des FAC à la marche de Nimègue remonte à 1952.

Date de modification :