La liberté d’accès à la ville de Folkestone

A woman wearing ornate robes, hat and chains of office walks among people in blue uniforms in a crowded street.
Le 4 juillet 2018, la conseillère municipale Ann Berry, mairesse de Folkestone, inspecte des militaires participant au défilé du droit de cité en compagnie de l’adjudant-maître Dipen Mistry, adjudant de la Force opérationnelle aérienne de l’ARC affectée aux services d’honneur. PHOTO: Caporal-chef William Boucher, MDN

Étiquettes : | | | | |

Affaires publiques de l’Aviation royale canadienne

Le contingent de l’Aviation royale canadienne affecté aux services d’honneur de 2018 a défilé dans les rues de Folkestone, au Royaume-Uni, en exerçant son droit d’entrée dans la ville, après que les militaires des Forces armées canadiennes en service au Royaume-Uni se sont vu accorder le droit de cité, le 4 juillet 2018.

Selon E.C. Russell, dans son livre intitulé Customs and Traditions of the Canadian Armed Forces, « l’un des honneurs les plus convoités d’une unité en marche est celui de se faire conférer les privilèges et la distinction du droit de cité, c’est-à-dire le droit de toujours défiler dans la ville, tambours battant, drapeaux flottant et baïonnettes fixées aux canons. »

Selon une déclaration de la ville, « La « Liberté d’accès à la ville de Folkestone » est le plus grand honneur qu’un conseil municipal puisse décerner et elle est accordée aux militaires des Forces armées canadiennes qui servent au Royaume-Uni en reconnaissance de leur dévouement militaire au service de notre souveraine et de notre pays et des liens continus avec Folkestone à l’occasion de la commémoration annuelle des 305 soldats canadiens qui reposent au cimetière militaire de Shorncliffe. »

Le contingent était dirigé par le brigadier-général Lowell Thomas, commandant de l’État-major de liaison des Forces canadiennes à Londres, au Royaume-Uni. Des membres des Forces armées canadiennes de toute l’Europe étaient présents pour souligner cette occasion mémorable.

« La dernière fois que le conseil municipal a accordé le droit d’accès à la ville de Folkestone, c’était en 2009, au 2e Bataillon des Royal Gurkha Rifles, lorsque les gens de Folkestone sont venus en grand nombre célébrer cette occasion mémorable », a déclaré la mairesse de Folkestone, Ann Berry. « Il s’agit d’une occasion fantastique de témoigner notre reconnaissance et notre soutien aux Forces armées canadiennes d’hier et d’aujourd’hui qui ont servi et qui continuent de servir au Royaume-Uni. Je suis certaine que beaucoup de gens dans la collectivité, s’ils ont fait leurs études dans les écoles primaires de Folkestone, ont déjà assisté à la cérémonie annuelle de dépôt de fleurs au cimetière militaire de Shorncliffe, qui a lieu depuis 1919. »

À chaque fête du Canada, Folkestone se souvient

Par Ruthanne Urquhart

Pour les Canadiens, le 11 novembre est le jour où nous nous arrêtons pour nous souvenir des hommes et des femmes qui ont donné leur vie au service du Canada, au pays et partout dans le monde, dans les conflits passés et actuels. De même, le 11 novembre, le Royaume-Uni rend hommage à ses fils et à ses filles qui sont morts en service.

Folkestone, dans le Kent, en Angleterre, tient toutefois une autre journée de commémoration à l’occasion de la fête du Canada.

Depuis 99 ans, les citoyens de Folkestone et des environs tiennent la cérémonie du Service canadien des fleurs au cimetière militaire de Shorncliffe. Dans le cadre d’une tradition datant de 1919, les enfants de Folkestone déposent des fleurs sur chacune des tombes de plus de 300 soldats canadiens, et des couronnes funéraires sont déposées au monument central. La cérémonie de cette année a eu lieu le 29 juin 2018.

Pendant la Première Guerre mondiale, la région a abrité jusqu’à 50 000 soldats canadiens et elle était un lieu de séjour pour beaucoup d’autres, soit des recrues en route vers le champ de bataille en Europe continentale, soit des soldats blessés évacués en Angleterre pour recevoir des soins.

Plusieurs établissements militaires canadiens, et le personnel qui les dirigeait, étaient situés dans la région de Shorncliffe, y compris des camps et une école de tir à la mitrailleuse qui étaient desservis par l’hôpital militaire Shorncliffe et l’hôpital militaire Moore Barracks (ultérieurement les 9e et 11e hôpitaux généraux canadiens), et d’autres hôpitaux canadiens.

Le dépôt d’instruction du Corps médical de l’Armée canadienne a été situé dans la région pendant presque toute la guerre.

LIENS CONNEXES

L’ARC assure la protection de Sa Majesté la reine Elizabeth II au Royaume-Uni

Les services d’honneur de l’ARC au Royaume-Uni

Documentation : Le droit de cité

Faites défiler jusqu’à Shorncliffe Military Cemetery (en anglais seulement)

Commonwealth War Graves Commission (en anglais seulement)

Galerie d'images

  • Band members in blue uniforms march through crowded streets carrying their instruments.
  • A woman wearing ornate robes, hat and chains of office, and a man in a military uniform hold a framed certificate.
  • A woman wearing ornate robes, hat and chains of office walks among people in blue uniforms in a crowded street.
  • Men and women in blue uniforms and men in vintage tan uniforms stand at attention.
  • People in uniform march under a very large silver arch on a street beside the sea.
  • People in blue uniforms stand near wreaths.
  • A woman in a blue uniform places a small object on a headstone.
  • A person in a tan uniform salutes in a cemetery, while others stand with bowed heads.
  • Several people in blue uniforms stand among many headstones.
  • A large crowd of people with girls wearing white dresses and hats and holding flowers standing in the foreground.
  • Many people sit or stand in a hillside cemetery in a sepia-toned photograph.
Date de modification :