L’édition du 5 juillet des Nouvelles de l’Équipe de la Défense présentons l’exercice VERITAS THUNDER

Étiquettes : | |

Transcription

Bienvenue à une nouvelle édition des Nouvelles de l’Équipe de la Défense. Je suis la caporal-chef Sandra Carmichael.

Et je suis Emilie Faucher. Voici ce qui fait les manchettes à la Défense.

Dans le cadre d’une cérémonie de remise de prix qui a eu lieu récemment à Naples, en Italie, on a reconnu les militaires de l’année à l’OTAN.

Le sergent canadien Marc Hall a mérité le prix de reconnaissance du Commandant suprême des Forces alliées en Europe et a été reconnu par l’intermédiaire du programme de militaire de l’année du Commandement allié Opérations.

Le programme a pour objet de reconnaître le rendement supérieur, l’excellence professionnelle et les contributions importantes apportées à la réalisation de la mission des organisations du Commandement allié Opérations. Le sergent Hall a été reconnu pour s’être distingué de ses pairs et avoir été prêt à remédier à tout problème. On lui a remis une plaque singulière et une lettre de mention élogieuse durant la cérémonie.

Je suis évidemment très honoré et touché de recevoir ce genre de reconnaissance. Je pense que c’est probablement lié plutôt à la grande réputation du Canada au sein de l’OTAN, et j’espère y avoir contribué d’une façon ou d’une autre.

L’exercice VERITAS THUNDER 2018 s’est déroulé récemment au Polygone de tir Connaught et centre d’entraînement élémentaire d’Ottawa. Organisé par le Centre d’apprentissage des Affaires publiques de la Défense, il s’agissait du dernier exercice s’adressant aux candidats au cours élémentaire d’officier des affaires publiques de cette année.

Le scénario de l’exercice a obligé les candidats à prendre part à un déploiement à South Amber, pays fictif, dans le cadre de l’opération GEMSTONE.

Offrant la simulation d’un environnement opérationnel dans lequel les officiers des affaires publiques, les techniciens d’imagerie et les opérations se serrent les coudes pour déterminer les mesures à prendre et préparer divers produits, l’exercice constituait la dernière phase d’évaluation d’un cours intensif de trois mois pour les candidats.

Avant de conclure l’émission, le Tattoo royal international de la Nouvelle‑Écosse a pris fin cette semaine. L’activité d’une semaine honorait les membres des Forces armées canadiennes et de la GRC, ainsi que d’autres premiers intervenants. Le thème cette année, qui portait sur les héros et les légendes, soulignait la fin de la Première Guerre mondiale, la bataille de l’Atlantique et les femmes en service.

La contribution des Forces armées canadiennes à l’activité comprenait quelque 135 musiciens représentant diverses unités et les trois éléments.

C’est tout pour aujourd’hui. Merci beaucoup d’avoir été à l’écoute. Soyez des nôtres lors de la prochaine édition…

… des Nouvelles de l’Équipe de la Défense!

 

Date de modification :