La 8e Escadre Trenton participe aux célébrations de la Journée commémorative de l’ANZAC

Une femme vêtue d’une combinaison de vol militaire fait un salut devant un monument en granite orné de couronnes commémoratives.
La caporal Hayley Pitman, de la Royal New Zealand Air Force, fait un salut après avoir déposé une couronne devant le monument consacré aux militaires qui ont perdu la vie à Trenton pendant qu’ils s’entraînaient dans le cadre du Programme d’entraînement aérien du Commonwealth lors de la Seconde Guerre mondiale. Elle participait à la cérémonie de la Journée commémorative de l’ANZAC tenue au cimetière St-George, à Trenton, le 25 avril 2018. PHOTO : Makala Chapman

Étiquettes : | | | |

Par Makala Chapman

Les sacrifices consentis par les militaires du Australian and New Zealand Army Corps (ANZAC) pendant la Première Guerre mondiale continuent à faire l’objet de commémorations, plus d’un siècle plus tard.

En plus du jour du Souvenir, la Journée commémorative de l’ANZAC constitue une occasion pour les Australiens et les Néo-Zélandais de se souvenir des sacrifices faits par les anciens combattants et les militaires actuels.

Célébrée tous les ans le 25 avril, cette journée sert aussi à rendre hommage à plus de 8 000 Australiens et 2 700 Néo-Zélandais qui ont perdu la vie dans l’invasion de la péninsule de Gallipoli, en 1915, pendant la Première Guerre mondiale.

Pour présenter ses hommages dans le cadre de la Journée commémorative de l’ANZAC, une foule modeste s’est réunie au cimetière de St-George, à Trenton, en Ontario, malgré un ciel gris et la pluie. Cette occasion spéciale était l’une des premières du genre dans la région, dit Chris Charland, historien adjoint principal de l’Aviation royale canadienne, de la 22e Escadre North Bay, en Ontario, et organisateur de l’activité.

« Ce qui avait commencé comme une simple idée s’est transformé en quelque chose de vraiment spécial, a expliqué M. Charland. J’aime l’Australie et la Nouvelle-Zélande, et j’ai toujours été impressionné par l’esprit et le dévouement au devoir de leurs militaires. » La cérémonie a permis de rendre hommage à deux militaires à titre posthume, le capitaine d’aviation Dudley Tabor Everett et le sous-lieutenant d’aviation Alexander Robert Ross, qui faisaient partie de la Royal Australian Air Force pendant la Seconde Guerre mondiale.

M. Charland a expliqué que les deux hommes ont perdu la vie dans deux accidents d’avion distincts pendant leur affectation à la 8e Escadre Trenton, alors connue sous le nom de station Trenton de l’ARC, et reposent au cimetière de St-George. « Ces aviateurs sont loin de leur pays, a-t-il noté. Je ne crois pas qu’on leur ait vraiment rendu hommage autrement que lors de leurs propres funérailles. Voilà donc pourquoi nous sommes ici. »

Le capitaine d’aviation Mark Anderson, de la Royal Australian Air Force, et la caporal Hayley Pitman, de la Royal New Zealand Air Force, qui participent tous les deux à des échanges militaires à la 8e Escadre Trenton, ont assisté à la cérémonie.

« Je suis fière d’être présente aujourd’hui, a dit la caporal Pitman. Je ne savais pas qu’il y aurait une cérémonie ici, donc je pensais que j’allais rater les célébrations de la Journée commémorative de l’ANZAC. »

La caporal Pitman dit avoir trouvé la cérémonie commémorative touchante et souhaite un jour avoir la chance de rendre hommage aux militaires canadiens tombés au combat pendant une cérémonie du jour du Souvenir.

Qu’est-ce qui incite la caporal Pitman à célébrer la Journée commémorative de l’ANZAC tous les ans? La militaire dit que, essentiellement, elle veut honorer les sacrifices de sa propre famille pendant la guerre et montrer sa gratitude.

Le grand-père du capitaine d’aviation Anderson a servi à Gallipoli pendant la Première Guerre mondiale.

« Le fait que je puisse commémorer son sacrifice dans un autre pays que le mien représente beaucoup pour moi et ma famille, a dit le militaire. Il est important de se rappeler le passé afin de pouvoir envisager l’avenir. N’oublions jamais les sacrifices que d’autres ont consentis pour nous permettre de faire ce que nous faisons. »

Il a expliqué que les traditions de la Journée de commémoration de l’ANZAC comprennent la participation à une marche organisée par les forces militaires, de même qu’à une messe commémorative à l’aube.

Pour ce qui est de la Journée commémorative de l’ANZAC de l’an prochain, M. Charland espère retourner au cimetière St-George pour y tenir une cérémonie de plus grande envergure.

Makala Chapman est rédactrice en chef du journal de la 8e Escadre, The Contact, dans lequel l’article précédent a paru pour la première fois.

La Journée commémorative de l’ANZAC et Gallipoli

La Journée commémorative de l’ANZAC marque l’anniversaire de la première opération militaire majeure menée par le Australian and New Zealand Army Corps (ANZAC) pendant la Première Guerre mondiale.

En 1915, les forces de l’ANZAC faisaient partie d’une expédition qui consistait à capturer la péninsule de Gallipoli afin d’ouvrir les Dardanelles aux navires alliés. L’objectif ultime visait à prendre Constantinople (devenu Istanbul), capitale de l’Empire ottoman, allié à l’Allemagne.

Les forces de l’ANZAC ont débarqué à Gallipoli le 25 avril, affrontant un ennemi impitoyable. L’engagement s’est rapidement transformé en une impasse qui s’est étirée sur huit mois. À la fin de 1915, les forces alliées ont été obligées d’évacuer les lieux après avoir subi des pertes considérables; plus de 8 000 Australiens et près de 3 000 Néo-Zélandais avaient perdu la vie.

Le Canada n’a pas participé à la campagne de Gallipoli, mais des soldats de Terre-Neuve, qui ne faisait pas encore partie du Canada, y ont participé. Selon le site Web du « Heritage Newfoundland », 44 militaires du Royal Newfoundland Regiment ont perdu la vie et des centaines d’autres ont subi des blessures ou contracté des maladies.

La Journée commémorative de l’ANZAC est célébrée par des messes commémoratives, souvent à l’aube (à l’heure du débarquement à Gallipoli), et des marches plus tard dans la journée. Au fil des ans, cette journée est devenue une occasion de se rappeler tous ceux qui ont combattu et qui ont perdu la vie en défendant leur pays.

Texte inspiré du contenu du site Web du Australian War Memorial.

LIENS CONNEXES

Le Newfoundland Regiment à Gallipoli

Le 8e Escadre Trenton

 

 

Galerie d'images

  • Une femme vêtue d’une combinaison de vol militaire fait un salut devant un monument en granite orné de couronnes commémoratives.
  • Deux hommes en uniforme militaire s’avancent sur un trottoir, en tenant une couronne décorée de coquelicots. Ils sont entourés de personnes portant des vestons foncés et tenant des drapeaux.
  • Une femme en combinaison de vol militaire place un coquelicot sur une stèle en granite.
  • Plusieurs personnes, dont certaines en uniforme militaire, se tiennent debout sous la pluie.
Date de modification :