Des Rangers canadiens en route vers Nimègue

A few members of the team that will represent the 2nd Canadian Rangers Patrol Group. Photo: Servir
Quelques membres de l’équipe qui représentera le 2e Groupe de patrouilles des Rangers canadiens. Photo : Servir

Étiquettes : | |

Nous soulignons cette année la 102e édition de la Marche de Nimègue et la 66e année de participation des Forces armées canadiennes à cette marche, qui témoigne des liens historiques et uniques unissant le Canada et les Pays-Bas.

Connectez-vous au page Facebook des Forces armées canadiennes à 11 h 30 (HAE) le 10 juillet pour suivre en direct le défilé de départ des membres des FAC participant à l’édition 2018 de la Marche de Nimègue qui aura lieu devant le Musée canadien de la guerre.

Yves Bélanger, Servir

Pour la toute première fois, le 2e Groupe de patrouilles des Rangers canadiens (2 GPRC) sera représenté à la traditionnelle Marche internationale de quatre jours de Nimègue, aux Pays-Bas, en juillet.

C’est une équipe formée de onze personnes (sept Rangers et quatre militaires du 2 GPRC) qui prendra le départ le 17 juillet prochain aux côtés de 45 000 personnes, dont environ 5 000 militaires pour parcourir 30 à 50 kilomètres par jour. L’idée de participer à cet événement est venue du sergent Alain Garnier, qui est ainsi devenu le chef d’équipe.

« Ça fait deux ans que je souhaitais participer à cet événement mondial. Cette année, j’ai décidé de mettre le projet en marche et de former une équipe pour représenter notre service, » dit le Sgt Garnier.

La Marche internationale de quatre jours de Nimègue est une activité civilo-militaire que plusieurs qualifient comme de plus grand événement pédestre au monde. Elle a pour but de se remémorer les 7 600 soldats et aviateurs canadiens qui sont morts lors des combats visant à libérer les Pays-Bas en 1944 et 1945.

Bien entendu, avant d’entreprendre un tel périple, un entraînement adéquat est nécessaire. « Nous avons un programme préétabli qui nous a été fourni par les organisateurs de l’événement. Nous avons toutefois fait affaire avec l’équipe du Conditionnement physique des Programmes de soutien du personnel pour qu’ils nous suggèrent un entraînement individuel, » explique le Sgt Garnier.

Les onze marcheurs de l’équipe étant dispersés à travers le Québec, l’entraînement individuel est de mise. Une rencontre a toutefois eu lieu au début du printemps pour effectuer une marche de 20 km en groupe.

Le capitaine de l’équipe a bien hâte de vivre cette aventure en compagnie de ses dix partenaires. « Je sais que nous serons prêts pour que cette expérience se déroule très bien, » dit le Sgt Garnier.

Galerie d'images

  • 2nd Canadian Rangers Patrol Group members training for Nijmegen
Date de modification :