L’ARC accueille le nouvel adjudant-chef du Commandement

Trois hommes vêtus du même uniforme bleu sont assis à une table couverte d’une nappe aux motifs écossais, stylo à la main et des documents devant eux, souriant au photographe. À l’arrière d’eux, on voit des drapeaux et une photo encadrée.
L’adjudant-chef Denis Gaudreault (à gauche), nouvel adjudant-chef de l’ARC, le lieutenant-général Al Meinzinger, commandant de l’ARC, et l’adjudant-chef Gérard Poitras, adjudant-chef du Commandement de l’ARC sortant, lors de la signature des documents officialisant la passation des fonctions d’adjudant-chef de l’Aviation royale canadienne, à Ottawa, en Ontario, le 14 juin 2018. PHOTO : Caporal Alana Morin, FA03-2018-0057-002

Étiquettes : | |

Affaires publiques de l’ARC

Les responsabilités liées au poste de militaire du rang le plus élevé de l’Aviation royale canadienne (ARC) ont changé de mains lors d’une cérémonie tenue le 14 juin 2018 à Ottawa, en Ontario.

L’adjudant Jean-François Turcotte, maître de cérémonie, a accueilli des militaires de l’ARC, des proches et d’autres invités à la cérémonie de passation des fonctions d’adjudant-chef du Commandement de l’ARC entre l’adjudant-chef Gérard Poitras et l’adjudant-chef Denis Gaudreault.

L’adjudant-chef du Commandement assure le lien direct, la liaison, entre les militaires du rang de l’ARC et le commandant de l’ARC. L’adjudant-chef du Commandement de l’ARC représente tous les militaires du rang de l’ARC et s’emploie à favoriser leur bien-être, en plus d’agir comme gardien de l’histoire actuelle, du passé et du patrimoine du Commandement.

L’adjudant-chef Poitras était en poste depuis juin 2015, après avoir quitté le Commandement des opérations interarmées du Canada, à Ottawa, où il exerçait les mêmes fonctions.

« C’était une merveilleuse cérémonie! » a-t-il dit au sujet de la cérémonie de passation des fonctions à l’adjudant-chef Gaudreault. « La présence de hauts dirigeants m’a réjoui et j’étais très heureux que mes trois enfants, dont deux sont aviateurs, aient pu y assister en compagnie de leur conjoint. »

Pendant la cérémonie, on a présenté à l’adjudant-chef Poitras une magnifique hélice d’époque en bois. Pour l’adjudant-chef Poitras, cet objet signifie deux choses. « Premièrement, lorsqu’on voit une hélice, on pense tout d’abord à un avion, qui, pour moi, représente ce qui distingue l’ARC des autres éléments : nous « possédons » des avions. Deuxièmement, et plus important encore, l’hélice constitue ce que reçoit le sous-officier au moment de l’obtention de sa première promotion. Or, comme je termine ma carrière au plus haut grade de l’ARC, l’hélice revêt une signification spéciale pour moi. »

L’adjudant-chef Poitras s’est enrôlé dans les Forces armées canadiennes en 1983. Originaire de Tracadie, au Nouveau-Brunswick, il a entamé sa carrière militaire à titre de technicien des mouvements, puis a occupé le poste d’arrimeur. Au cours de sa carrière, il a effectué près de 4 500 heures de vol, en plus de participer à des opérations au pays et à l’étranger.

« Comme j’ai été adjudant-chef pendant onze ans et adjudant-chef supérieur pendant presque neuf ans, j’ai géré des dossiers importants et un horaire très chargé », a-t-il dit plusieurs jours après la cérémonie. « Mes plans pour cet été sont donc simples : me reposer et relaxer. J’ai également hâte de faire les choses que je ne pouvais pas faire faute de temps ces dernières années, comme aller à la pêche, faire du jardinage et me tenir en forme. »

« Par la suite, je compte trouver un emploi, mais je déciderai où et dans quel domaine au cours de l’été. »

Le nouvel adjudant-chef du Commandement de l’ARC, l’adjudant-chef Denis Gaudreault, s’est enrôlé dans les Forces armées canadiennes en 1983 à titre de signaleur dans la Marine. Seize mois plus tard, il était affecté au navire canadien de Sa Majesté Ottawa et partait immédiatement pour une mission de six mois avec la Force navale permanente de l’Atlantique. Environ quatre ans plus tard, il a demandé et a obtenu un reclassement à titre d’opérateur de détecteurs électroniques aéroportés.

Depuis, il a servi ailleurs au Canada et a participé à des déploiements en Italie, en Asie du Sud‑Est et en Afghanistan, en plus d’exercer diverses fonctions dans la région de la capitale nationale. L’adjudant-chef Gaudreault compte plus de huit années de service en mer et a effectué près de 3 000 heures de vol à bord de l’hélicoptère CH‑124 Sea King et de l’aéronef de patrouille à long rayon d’action CP‑140 Aurora.

« Quelle journée extraordinaire! » a déclaré l’adjudant-chef Gaudreault au sujet de la cérémonie de passation des fonctions. « Et quelle chance j’ai eue de pouvoir la vivre avec des amis et ma famille, et la superbe équipe de l’ARC. »

« Ayant travaillé dans un contexte interarmées au cours des dernières années, j’ai été témoin du travail exceptionnel qu’accomplissent nos aviateurs et nos aviatrices lors d’opérations nationales et expéditionnaires. Je suis extrêmement touché et honoré de retrouver cette belle famille de l’ARC et de travailler aux côtés de notre formidable commandant, le lieutenant-général Meinzinger, et de toute l’équipe. »

« J’ai hâte de rencontrer personnellement nos brillants aviateurs et aviatrices dans leur escadre et escadron et lors d’opérations de déploiement, et de travailler avec eux », a-t-il ajouté. « Je suis extrêmement fier d’eux et de faire partie de leur équipe. »

Le lieutenant-général Meinzinger s’est dit ravi du nombre de gens qui ont participé à la cérémonie de passation des fonctions et a tenu à expliquer les émotions que suscitent de tels événements.

« Tous ceux et toutes celles qui ont l’honneur d’occuper un poste de commandement ou un poste supérieur comprennent », a affirmé le lieutenant-général Meinzinger. « Aujourd’hui, puisque nous saluons le départ d’un militaire hautement respecté de l’ARC et en accueillons un autre, l’une de nos familles vit une journée remplie d’émotions contradictoires et l’autre ressent un grand enthousiasme. »

« Cette transition normale dans notre leadership est unique à notre profession et, bien entendu, nous soulignons de telles occasions par un défilé ou une cérémonie, comme celle d’aujourd’hui, qui témoigne de l’importance que nous accordons au commandement et aux nominations supérieures dans notre organisation. »

« Comme vous le savez, l’adjudant-chef du Commandement de l’ARC joue un rôle primordial dans le succès de notre mission en collaborant étroitement avec le commandant de l’ARC, les Forces armées canadiennes et le réseau d’adjudants-chefs supérieurs de l’ARC. L’adjudant-chef de l’ARC est le « compagnon d’armes » du commandant de l’ARC et un partenaire de l’équipe de commandement. Il est le confident du commandant, la voix de la raison, mais aussi un spécialiste du point de vue professionnel dont l’expertise repose sur des décennies d’expérience professionnelle et d’excellence dans l’Aviation royale canadienne. »

Le lieutenant-général Meinzinger a tenu à remercier l’adjudant-chef Poitras de son travail et de toutes les heures qu’il a passées à préparer la présentation des nouveaux drapeaux consacrés de l’ARC à l’automne 2017, à Toronto, en Ontario.

« Votre collaboration à la conception des nouveaux drapeaux consacrés et à l’organisation d’une cérémonie appropriée à la place Nathan Phillips a permis de concrétiser une vision. Le hissage du drapeau consacré du Commandement aérien au Centre Air Canada s’est révélé particulièrement émouvant pour tous ceux et toutes celles qui servent et ont servi dans l’ARC. Nous vous sommes grandement redevables de cette réalisation. »

« En somme, l’adjudant-chef Poitras s’est donné corps et âme pour les hommes et les femmes de l’ARC au cours des trois dernières années. Nous nous souviendrons de lui comme l’exemple parfait du type de dirigeant supérieur dont l’ARC a besoin. »

« Je sais que je parle au nom de tout le personnel de l’Aviation royale canadienne, mais aussi au nom de nombreux militaires des Forces armées canadiennes et de collègues civils, lorsque je dis que vous nous manquerez terriblement. Grâce à vous, à votre professionnalisme, à votre bienveillance et à votre dévouement, l’ARC se porte mieux aujourd’hui. »

« Je suis extrêmement fier de vous, Gerry, et je sais que le général Hood l’est aussi. Merci de tout ce que vous avez fait! »

« Permettez-moi maintenant de dire quelques mots au sujet du “petit nouveau” dans l’équipe », a poursuivi le lieutenant-général Meinzinger, en parlant aux invités des antécédents de service interreliés des adjudants-chefs Poitras et Gaudreault.

« Adjudant-chef Gaudreault, ce moment de transition important de votre parcours professionnel pourrait raviver des souvenirs, puisque ce n’est pas la première fois que vous suivez les traces de l’adjudant-chef Poitras. En fait, vous lui avez succédé en tant qu’adjudant-chef de l’escadre aérienne de Kandahar de la Force opérationnelle interarmées en Afghanistan, en 2009. Mais ce n’est pas tout; vous avez également pris sa relève au Commandement des opérations interarmées du Canada à titre d’adjudant-chef de l’organisation. »

« Certains trouveront cette situation un peu inhabituelle, voire peu orthodoxe. La réalité est pourtant bien simple : ces deux gentlemen sont de la même étoffe pour ce qui est de leur dévouement et de leur sens du service à l’ARC. Comme l’adjudant-chef Poitras, l’adjudant-chef Gaudreault possède une solide feuille de route à titre de membre du personnel navigant et à titre d’adjudant-chef d’escadre navigante. »

« Depuis quelques années, en voyageant partout dans le monde avec le lieutenant-général Bowes, il s’est familiarisé avec les réalités opérationnelles et avec ce qu’elles exigent des Forces armées canadiennes. Par conséquent, il est très sensible à ce qu’on demande de nos militaires et de leurs proches, et se révélera sans doute un grand défenseur de leur bien-être. »

« Denis, je suis impatient de vous avoir à mes côtés comme membre de l’équipe de commandement, mais aussi sur la glace, où vous serez le robuste joueur de défense que je sais que vous êtes. Je suis persuadé que vous vous dévouerez corps et âme dans cet important poste de direction et que vous accomplirez de grandes choses. »

« Votre leadership éprouvé sera essentiel dans nos efforts visant à créer la Force aérienne de 2030 et des années subséquentes, en mettant l’accent sur notre formidable personnel, en respectant notre nouvelle politique de défense, en réalisant notre programme et en améliorant notre posture en tant qu’organisation. »

« Je sais que les familles de l’ARC, ainsi que l’histoire et le patrimoine riches et diversifiés de l’ARC qui nous inspirent à agir avec détermination, vous tiennent beaucoup à cœur. Je me réjouis déjà des nombreux échanges intéressants que nous aurons sur les enjeux que nous réserve l’avenir. C’est avec plaisir que j’accueillerai vos commentaires et conseils sincères. »

« Vous êtes un exemple distingué pour tous, et je voudrais vous souhaiter officiellement la bienvenue, à vous et à Debbie, dans l’équipe de l’ARC! »

 

Galerie d'images

  • Trois hommes vêtus du même uniforme bleu sont assis à une table couverte d’une nappe aux motifs écossais, stylo à la main et des documents devant eux, souriant au photographe. À l’arrière d’eux, on voit des drapeaux et une photo encadrée.
  • Deux hommes.
  • A smiling man stands at a lectern.
  • Three men seated behind a table reach for pens in front of them.
  • A flat round item, edged in gold, with a crest in the centre.
  • Four people.
  • Six hommes.
Date de modification :