Une mission dirigée par l’Australie mène à la destruction de 36 tonnes de stupéfiants

Un militaire regarde une carte.
Un officier de la Marine royale canadienne déployé dans le cadre de l’Opération ARTEMIS à Bahreïn regarde une carte. Photo : MRC

Étiquettes : |

Rédigé par un membre des Forces armées canadiennes déployé dans le cadre de l’Opération ARTEMIS

Pendant six mois, sept pays ont pris part à 37 arraisonnements. Ils ont saisi et détruit plus de 36 tonnes de stupéfiants; ce qui équivaut à plus de 2,6 milliards de dollars canadiens qui ne serviront pas à financer le terrorisme.

Ces chiffres témoignent de la réussite de la Force opérationnelle multinationale 150 (FOM 150) dirigée par l’Australie et appuyée par le Canada et de sa contribution à la mission des Forces maritimes alliées (FMA).

L’Opération ARTEMIS est la contribution des Forces armées canadiennes (FAC) aux efforts pour mettre fin au terrorisme et rendre les eaux du Moyen-Orient plus sécuritaires. Durant l’opération, huit marins canadiens ont été déployés aux côtés de partenaires australiens dans la région du Moyen-Orient en décembre 2017. Ils reviendront prochainement au Canada pour profiter des mois d’été, après avoir réussi à éviter l’hiver.

Au cours des six derniers mois, les marins canadiens se sont avéré une partie intégrale du personnel du quartier général de la FOM 150 au Moyen-Orient. Ils ont travaillé fort quotidiennement pour améliorer la sécurité maritime dans cette importante région et ont perturbé le mouvement de marchandises illicites servant à financer le terrorisme international. L’équipe a coordonné des opérations de navires et d’aéronefs de pays partenaires dans une zone d’opération qui s’étend sur sept millions de kilomètres carrés, ce qui équivaut presque à la totalité de l’environnement maritime canadien.

Le commandant adjoint canadien de la FOM 150 explique que la nature de l’équipe multinationale canado-australienne témoigne de la relation durable entre les deux pays.

« Notre quartier général se compose de marins australiens et canadiens qui contribuent chacun leurs compétences et expériences aux réalisations de l’équipe. Notre diversité renforce l’équipe et est un petit exemple de coalition entre des pays membres des FMA. C’est une organisation unique composée de 32 pays d’optique commune qui ont rassemblé leurs efforts pour assurer la libre circulation du commerce dans d’importantes voies maritimes internationales, » explique le capitaine de vaisseau Christopher Ross.

L’officier adjoint des opérations, originaire de Terre-Neuve, aura été le facteur déterminant pour coordonner les opérations quotidiennes dans la zone assignée.

« Collaborer avec les marines et les organisations partenaires est à la fois stimulant et gratifiant, » explique-t-il. « Le fait de voir rassembler en une seule force multinationale divers pays, cultures, langues et intérêts est extraordinaire. Je garde un très bon souvenir de cette expérience, qui aura été une occasion de croissance personnelle et professionnelle. »

C’est la sixième fois que l’Australie et le Canada travaillent ensemble dans le cadre d’une équipe de la FOM 150. L’équipe canado-australienne de la FOM 150 transférera bientôt ses responsabilités à l’équipe multinationale composée du Royaume-Uni, de la France et de la Nouvelle-Zélande. Les membres de l’équipe canado-australienne maintiendront les relations établies avec leurs partenaires, tout en passant les pratiques exemplaires à la prochaine équipe. À la fin de 2018, le Canada prendra une fois de plus le commandement de la FOM 150.

Les Canadiens reviennent à la maison après avoir acquis une riche expérience. Ils ont exploré le petit royaume insulaire du Bahreïn et forgé des amitiés durables avec leurs partenaires durant les mois passés à vivre, à s’entraîner et à travailler ensemble pour accomplir une mission qui bénéficie les deux pays, jusque dans leur coin du monde respectif.

Galerie d'images

  • Un militaire regarde une carte.
Date de modification :