Période de questions-réponses en directe avec un officier d’assaut des opérations spéciales

CANSOFCOM badge

Étiquettes :

Le COMFOSCAN accepte les candidatures pour le poste d’officier d’assaut jusqu’au 3 août 2018!

Joignez-vous à nous le 31 mai 2018, de 19 h à 20 h, HAE, sur la page Facebook des Forces armées canadiennes pour poser des questions en direct à un officier d’assaut du COMFOSCAN. Découvrez si VOUS avez ce qu’il faut.

Au sujet des officiers d’assaut des opérations spéciales :

Les officiers d’assaut des opérations spéciales dirigent et commandent les membres de la force d’intervention spéciale. Ils font preuve d’un fort esprit de décision, sont confiants et possèdent de solides compétences analytiques. D’excellentes aptitudes en organisation et en planification, y compris de fortes capacités de communication, sont requises. Il faut faire preuve d’un bon leadership pour diriger des membres de la force d’intervention spéciale. Les candidats au poste d’officier d’assaut font d’abord l’objet d’une sélection par le même processus que les candidats au poste de membre de la force d’intervention spéciale puis, s’ils sont invités, doivent réussir un processus de sélection supplémentaire rigoureux qui dure trois jours. Les candidats invités seront poussés jusqu’à leurs limites en matière de leadership, d’intelligence, de planification, d’organisation et de communication.

Les candidats sélectionnés pour le cours de membre de la force d’intervention spéciale (cours FIS) devront réussir un cours difficile de dix mois avec leurs camarades. Ils seront simultanément évalués dans le cadre du cours de commandement des opérations spéciales pour déterminer s’ils disposent des capacités nécessaires pour occuper le poste d’officier d’assaut des opérations spéciales. En cas de succès, les officiers d’assaut peuvent s’attendre à commander une troupe d’assaut au sein d’un escadron d’assaut. Un commandant de troupe d’assaut peut s’attendre à déployer dans un théâtre à l’étranger et à réaliser diverses tâches, notamment la conduite de reconnaissances spéciales et d’actions directes, la direction d’un élément dans un pays à risque, la planification et la coordination d’opérations de contingence, le soutien des ambassadeurs et des ambassades du Canada partout dans le monde et la prestation de conseils à des commandants militaires supérieurs canadiens et étrangers. Il peut également s’attendre à être rappelé et à commander une troupe d’assaut sans préavis lors d’exercices nécessitant une réponse stratégique et tactique au pays ou à l’étranger.

Date de modification :