L’art du déminage : opération OPEN SPIRIT 2018

Un grand jet d’eau jaillit de l’océan.
Près de l’île Muhu, en Estonie. 21 mai 2018 – Des plongeurs-démineurs de la Marine royale canadienne font détoner des explosifs pour neutraliser des munitions non explosées lors des première et deuxième guerres mondiales, au cours de l’opération OPEN SPIRIT. (Photo : caporal Desiree T. Bourdon, opération OPEN SPIRIT)

Étiquettes : | | |

Par le capitaine Matt Zalot, officier des affaires publiques de l’opération OPEN SPIRIT 2018

Au cours des première et deuxième guerres mondiales, des centaines de milliers de mines marines ont été larguées par les forces militaires dans la mer Baltique et dans d’autres eaux de la planète. Ces dernières visaient à paralyser le transport de fournitures et à nuire au déplacement des navires, afin de tirer un avantage stratégique durant les conflits. L’usage combiné de ces mines, des bombardements aériens et des tirs de canon a fait en sorte que des dizaines de milliers de munitions non explosées (UXO) et potentiellement dangereuse se trouvent toujours au large des rives achalandées des trois États baltes : la Lettonie, la Lituanie et l’Estonie. Ces vestiges de la guerre présentent encore un risque pour le transport maritime et la pêche commerciale.

L’opération OPEN SPIRIT a pour but d’atténuer ce risque. Elle a lieu chaque année dans le cadre du Partenariat pour la paix de l’OTAN. Bien qu’elle se déroule depuis 1997, il ne s’agit que de la cinquième fois où le Canada participe. Ce n’est aussi que la deuxième fois où les plongeurs-démineurs de la Marine royale canadienne (MRC) travaillent conjointement avec leurs alliés au large de la côte de l’Estonie.

En compagnie de plongeurs de l’Estonie, de la Lettonie, de la Pologne, du Royaume-Uni et des États Unis, les Canadiens – provenant en grande partie de l’Unité de plongée de la Flotte (Atlantique) [UPF(A)], à Halifax – ont passé deux semaines à chercher, à marquer et à faire détoner des UXO afin d’accroître la sécurité dans la région. Ils ont aussi acquis une expérience précieuse dans un environnement présentant de nombreuses difficultés.

Le lieutenant de vaisseau James « JR » Gallant, commandant de la force opérationnelle chargée de l’opération OPEN SPIRIT, connaît bien l’Estonie et est loin d’être un novice dans la neutralisation des munitions. Membre de l’UPF(A) depuis neuf ans, il s’est rendu en Estonie pour la cinquième fois et a pris part à une opération de déminage pour la troisième fois. Il avait déjà participé à l’opération OPEN SPIRIT en 2014 et en 2015.

En plus des plongeurs-démineurs, son équipe de 12 personnes comprend également un technicien en approvisionnement, un ingénieur naval et un médecin. Tous les jours, ils suivent une procédure rigoureuse consistant à chercher des mines dans les eaux troubles de la Baltique et à marquer les « contacts de type mine ». Lorsqu’ils repèrent une véritable mine, ils préparent, disposent et font détoner des charges explosives dans le but de rendre le tout sécuritaire.

En 2018, l’équipe a utilisé la technologie sonar portative pour repérer plus de 200 contacts de type mine qui nécessitaient une inspection visuelle plus poussée, afin de distinguer les UXO dangereuses des objets inoffensifs, tels qu’une grosse roche ou un baril de pétrole.

« Je pense que les Canadiens seraient surpris de voir combien de mines se trouvent encore dans les eaux depuis les deux guerres mondiales dans les États baltes », affirme le Ltv Gallant. Les efforts de la MRC durant l’opération OPEN SPIRIT sont importants, parce que ces mines posent un « risque pour les navigateurs et les pêcheurs » dans la région.

L’opération a comme avantage évident de réduire la menace posée par les résidus explosifs de la guerre, mais elle vise aussi à encourager la bienveillance et les bonnes relations parmi les partenaires dans le domaine de la défense dans cette région. « Nous nous entendons très bien avec les plongeurs des autres pays et j’ai travaillé avec certains d’entre eux plus d’une fois grâce à cette opération », affirme le Ltv Gallant.

OPEN SPIRIT est une opération interarmées multinationale qui a lieu chaque année. Elle est organisée à tour de rôle par l’un des trois États baltes, qui sont membres de l’OTAN : l’Estonie, la Lettonie et la Lituanie.

Galerie d'images

  • Un grand jet d’eau jaillit de l’océan.
  • Un plongeur descend sous l’eau à partir d’une petite embarcation.
  • Un homme coupe un cordeau vert et du matériel explosif jaune à l’aide d’un couteau.
Date de modification :