Des ingénieurs des FAC réparent le monument de l’ancre du NCSM Bonaventure

A CAF engineer during renovations on the Bonaventure Memorial
Des membres de la 143e et de la 144e Escadrille du génie construction, établies à Pictou et à Bridgewater, ont effectué des travaux de réparations sur le monument de l’ancre du NCSM Bonaventure et, le 19 mars, ils ont utilisé une grue pour relier l’ancre aux nouveaux supports métalliques. Photo : Ryan Melanson, Trident

Étiquettes : |

Par Ryan Melanson – Trident

En mars, un groupe d’ingénieurs des Forces armées canadiennes (FAC) a réparé le monument de l’ancre du NCSM Bonaventure qui est érigé au parc Point Pleasant à Halifax, en Nouvelle-Écosse, depuis 1973.

Le monument, qui rend hommage aux marins ayant perdu la vie en temps de paix, est constitué de l’ancre et de la chaîne provenant du dernier porte-avions canadien. Au cours de la dernière décennie, il est devenu évident que des réparations devaient y être apportées.

Les ingénieurs des FAC ont évalué la condition du monument de l’ancre. Ils ont par la suite effectué les réparations nécessaires afin que ce morceau d’histoire de la Marine royale canadienne continue de rendre hommage aux marins décédés, tout en demeurant visible pour tous les navires traversant le port d’Halifax.

Les travaux ont principalement été réalisés par des réservistes de l’Aviation royale canadienne faisant partie de la 143e et de la 144e Escadrille du génie construction (EGC) de Pictou et de Bridgewater. Le capitaine Marc Lukaszczyk-Therien, responsable du projet, explique que les supports en métal de l’ancre, rouillés après avoir été exposés aux éléments pendant des années, ont posé le plus grand défi.

« En arrivant sur les lieux, nous avons déplacé plusieurs roches, retiré la chaîne provenant du navire et dégagé l’ancre des supports d’origine pour la placer sur le côté », explique le Capt Therien. L’équipe a reconstruit les structures de soutien en métal et replacé les roches entourant le monument. Le 19 mars, l’ancre a finalement été remise à sa position initiale pour être fixée aux nouveaux supports.

« Plus tard ce printemps, nous souhaitons faire des travaux d’ordre esthétique sur le monument, ajoute le Capt Therien. C’était un excellent projet pour nous et je crois que tout le monde l’a apprécié. »

Les membres des FAC n’étaient pas les seuls à être heureux de voir l’ancre de nouveau en place. Un groupe de marins à la retraite est venu sur les lieux pour observer la grue abaisser l’ancre dans sa position.

Le matelot de deuxième classe (à la retraite) Allan « Dinger » Bell est un survivant de l’explosion du NCSM Kootenay qui, en 1969, a tué neuf de ses compagnons de navire. Il a insisté pour que des réparations soient faites sur le monument, entre autres pour y inclure le nom de ceux qui ont perdu la vie dans l’explosion.

« Je n’étais pas certain de voir ça arriver, alors je suis heureux aujourd’hui », dit-il.

Aussi présent sur les lieux, Brian Lapierre, membre de la Submariners Association of Canada, a également navigué à bord du NCSM Bonaventure lorsque, en 1967, un hélicoptère Sea King s’est écrasé au cours d’un exercice, tuant ainsi deux membres de l’équipage. Il a été particulièrement ravi d’apprendre que, cette année, le monument fera partie de la commémoration de la bataille de l’Atlantique. En effet, le lieutenant‑gouverneur et le commandant des FMAR(A) et de la FOIA ont prévu faire un arrêt au monument commémoratif des marins et y déposer des couronnes après la cérémonie.

« Pour un marin, ce monument de l’ancre est très important. Cette année, je crois que ce sera un grand moment du dimanche de la bataille de l’Atlantique », déclare-t-il.

Le colonel honoraire de la 12e Escadre, Tom Birchall, affirme que le mérite revient aux FMAR(A) et à la FOIA, au commandant de la BFC Halifax, le Capv Paul Forget, à son prédécesseur, le commodore Chris Sutherland, et au le matelot de deuxième classe (à la retraite) Bell. Il mentionne également que les travaux ont été rendus possibles grâce aux trois ordres du gouvernement et à tous ceux qui ont fait des démarches pour que des réparations aient lieu, ainsi qu’aux membres des FAC qui les ont effectués.

« Nous sommes heureux de voir le travail qui a été accompli. C’est une situation où tous ceux qui y ont pris part en sortent gagnants », souligne le colonel honoraire Birchall.

Galerie d'images

  • A group of soldiers and civilians pose for a group photo in front of the Bonaventure Memorial
  • A CAF engineer during renovations on the Bonaventure Memorial
Date de modification :