Des membres des FAC et leurs familles montent la garde le long de la piste d’une course renommée

A Canadian musher races through the Canadian section of the Iditarod Ceremony.
Bradley Farquhar, meneur de chiens canadien de la Nouvelle Écosse, salue des membres du détachement canadien de la base interarmées Elmendorf Richardson lors de la cérémonie de départ à Anchorage. Photo : Adj Micheline Bertrand

Étiquettes : | |

Par le capitaine Steve Berath, détachement canadien, base interarmées Elmendorf‑Richardson

Des membres du détachement canadien de la base interarmées Elmendorf‑Richardson à Anchorage, en Alaska, leurs proches à leurs côtés, ont souligné le début de la 46e édition de la course Iditarod, le 3 mars.

Iditarod, que l’on appelle la « dernière grande course du monde », est une course annuelle de traîneaux à chiens qui se déroule en Alaska. Des membres du détachement et les membres de leurs familles se portent volontaires chaque année pour monter la garde le long de la piste. Ces derniers établissent un périmètre de sécurité entre les spectateurs et les équipes de traîneaux à chiens et ils maintiennent l’intégrité de la piste de neige.

Drapeaux du Canada en main, des membres du détachement canadien de la base interarmées Elmendorf‑Richardson ont pu voir de près les meneurs de chiens et leur attelage lors de la cérémonie de départ qui a eu lieu au centre-ville d’Anchorage, en Alaska.

Les meneurs de chiens proviennent principalement des États‑Unis, ainsi que du Canada, de la Norvège et de la Suède. L’événement a donné aux membres de la communauté des Forces armées canadiennes (FAC) l’occasion de rencontrer les meneurs de chiens canadiens et de célébrer le parcours imminent d’environ 1 600 kilomètres de ces derniers qui sillonne le territoire accidenté dans les conditions météorologiques défavorables de l’Alaska en hiver.

La course comme telle a débuté le dimanche 4 mars à Willow Lake, en Alaska. Les équipes ont donc quitté la côte centre-sud d’Anchorage, afin de parcourir quelque 128 kilomètres vers le cœur de l’Alaska.

« Faire du bénévolat dans le cadre de la course Iditarod n’est que l’une des choses que nous faisons en tant que membres des FAC pour redonner aux collectivités locales où nous habitons. Ici à Anchorage, la course nous donne l’occasion d’interagir avec des gens de la collectivité et des environs », explique le lieutenant-colonel Scott Marshall, commandant du détachement canadien de la base interarmées Elmendorf‑Richardson.

Des membres du détachement canadien sont basés en Alaska afin d’accomplir la mission du NORAD, commandement binational qui assure les alertes maritimes et aérospatiales, de même que le contrôle aérospatial pour le Canada et les États‑Unis.

Galerie d'images

  • A Canadian musher races through the Canadian section of the Iditarod Ceremony.
  • A Canadian Iditarod competitor stands by his sled.
  • Three CAF members shoveling snow at the Iditarod Ceremonial Start in Alaska.
Date de modification :